RDC : l’avenir du football s’annonce funeste !

Share

Alors qu’il a un très gros potentiel, le football congolais n’a toujours pas évolué et rien ne va dans ce sens depuis de nombreuses années. L’avenir s’annonce très compliqué pour les clubs évoluant en première et deuxième division du championnat national.

L’euphorie de mars 2023 où la RDC pouvait compter sur ses clubs aux interclubs de la CAF est désormais pathétique. Et ce n’est pas étonnant avec l’élimination des quatre représentants dont l’AS Vita club en Ligue des Champions, DCMP, FC Saint-Eloi Lupopo et le TP Mazembe en coupe de la Confédération de la CAF. Ces quatres formations ont été éliminées en phase de groupes. Sans oublier, les Léopards A’ sortis dès la phase des poules au dernier CHAN en Algérie.

Depuis de très nombreuses années maintenant, le football congolais s’enfonce. Il reste un immense gâchis avec des résultats sportifs catastrophiques dans toutes les catégories.

À ce stade, nombreux sont ceux qui pensent que le manque du championnat national arrêté depuis le 24 décembre 2022 serait à la base des contre-performances des clubs congolais..

Une analyse logique puisque Mazembe devient le premier club congolais à perdre quatre (4) matchs consécutifs en compétition continentale. Ce club n’a jamais subi une telle humiliation.

Situation alarmante qui fait comprendre à tout le monde que le grand problème n’était pas le choix du stade. Le championnat s’est arrêté depuis le 24 décembre 2022 dans un pays où les acteurs politiques spécialement les gouvernants sont riches et détournent des millions de $.

Pour mémoire, la première édition de la LINAFOOT en 1990, à part le sponsor officiel ” Castel Beer”, l’État congolais avait beaucoup soutenu la compétition à travers sa compagnie aérienne ” Air Zaïre “. Le championnat s’est arrêté car il y a d’abord un grand problème de vols.

Où sont les avions promis? Question qui reste sans réponse jusqu’à nos jours…

Le pays à plus de 95 millions d’habitants, puissance du continent pendant des années, ne parvient plus à développer concrètement sa formation. Pire encore, l’incompétence aux postes importants a un impact néfaste sur les jeunes générations.

Cedrick Sadiki Mbala

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR