RDC-Bénin : les joueuses de Kinshasa mises à l’écart injustement

Share

Les Léopards dames de la RDC reçoivent leurs homologues béninoises vendredi 22 septembre au stade des Martyrs, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2024 prévue au Maroc.

La Ligue nationale de football féminin (LINAFF) met les bouchées doubles pour permettre aux Léopards de faire mieux face aux Béninoises dans l’ensemble de deux matches. La RDC a fait appel au contingent européen constitué des joueuses venues de la Turquie (7) et de la France (1). Ces joueuses ont foulé le sol congolais lundi 18 septembre dans la soirée. En prévision de cette première rencontre, les Léopards dames ont érigé leur QG à l’hôtel Sultani River dans la commune de Ngaliema. Selon certaines sources, le sélectionneur principal des Léopards dames sera en possession de toutes les joueuses au plus tard mercredi matin avant de livrer le premier acte de cette double confrontation.

Il faudra saluer l’implication des dirigeants de la FECOFA et de la LINAFF pour que les dames soient dans de bonnes conditions, comme c’est le cas avec les hommes. Petit à petit, les dames commencent à être considérées. L’Union des footballeurs du Congo (UFC) a salué sincèrement les progrès réalisés par la FECOFA.

Pourquoi punir les innocentes ?

Il convient de noter que c’est une équipe des Léopards constituée sans les joueuses des clubs de la ville de Kinshasa. Une situation qui fait couler l’encre et la salive dans les milieux du football féminin de la RDC. Les joueuses ont été sacrifiées dans la mesure où leurs clubs (FCF Amani, CSF Bikira, FCF Don Bosco et Espoir de Kinshasa) n’avaient pas pris part au dernier championnat national organisé à Lubumbashi. Pour la petite histoire, les équipes de la capitale avaient posé des préalables avant de disputer la compétition, malheureusement sans succès. Le championnat s’est joué sans les équipes de la capitale. Pourquoi punir les innocentes, d’autant plus que cela ne dépendait pas de leur propre bonne volonté? C’est une situation à condamner avec dernière énergie. La LINAFF est en train de semer l’imbroglio. Il est grand temps de revoir la décision.

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR