Linafoot/Play-off : ” après, c’est un problème d’efficacité ” (Abdeslam Ouaddou)

Share

Certes, l’AS Vita Club a battu FC Lubumbashi Sport, 2 buts à 1, au Stade des Martyrs, dimanche 21 avril 2024 lors de la 9è journée du championnat d’élite congolaise, mais les hommes d’Abdeslam Ouaddou ont beaucoup souffert pour trouver la faille, venue des coups de pieds arrêtés.

D’abord à la 56è minute, Prince Elanga a marqué d’une tête venant d’un centre exécuté par Issama Mpeko sur un coup-franc, et à la 88è minute, Elie Mpanzu a marqué sur penalty. Récemment, le team vert et noir a arraché le nul (1-1) contre FC Les Aigles du Congo grâce à la tête de Séraphin Kalonji venu d’un centre corner d’Élie Mpanzu.

 

Parlant de cette situation où AS Vita Club ne marque plus que sur les coups de pieds arrêtés au lieu de l’animation du jeu, le coach principal des Bana Mbongo, Abdeslam Ouaddou a réagi :

 

” Tout ce que je peux dire, il y a des matchs notamment le match aller contre Lubumbashi Sport (2-0), les 2 buts sont arrivés dans l’animation, c’est vrai qu’on a marqué sur des phases de coups de pieds arrêtés, ce dernier temps mais je ne pense pas que c’est un problème d’animation, je crois que c’est un problème de maîtrise, de contrôle du jeu puisqu’aux matchs qu’on a disputé, les occasions sont là, on s’est créé beaucoup d’occassions notamment contre Les Aigles (1-1) et TP Mazembe (1-2) pour rappeler ce match-là, on les a créé sur l’animation après c’est un problème d’efficacité. “

 

Après 9 matchs, AS Vita Club a inscrit 11 buts avec la moyenne de 1,2 but pour un effectif étoffé par de bons attaquants tels que Elie Mpanzu, Kika Bushiri, Mpiana Monzinzi, Imana Lote, Jonathan Ikangalombo, Exaucé Misuri ou encore Prince Elanga, c’est une maladie à y remédier pour atteindre des objectifs, malgré l’actuelle 4è place avec 14 points.

 

 

 

Timothée-David Luemba

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR