Interview : ” Professionnaliser le football féminin au même titre que les hommes” ( Issac Ngata)

Share

Très satisfait de la première interview réalisée avec votre média, Irisfootball.com, le coach Isaac Ngata a de nouveau accordé un entretien exclusif et inédit à votre média à Brazzaville, capitale de la République du Congo.

L’actuel sélectionneur des Diables Rouges du Congo s’est appesanti sur le développement du football féminin en Afrique en général et au Congo (Brazzaville) en particulier décriant le manque de l’équité du genre (entre masculin et féminin) :

 

Parce que vous prenez vos femmes pour vous faire qu’à manger ” dixit le coach. Une manière de dire que la place de la femme est à la cuisine, c’est parce qu’on n’a pas l’esprit ouvert avec le football ou le sport au féminin.

Le sport au féminin ici (en Afrique et au Congo-Brazzaville) est catalogué par la gymnastique et le Nzango mais le sport est universel, c’est-à-dire tout le monde (hommes et femmes) peut pratiquer du sport.

Et aujourd’hui, le sport féminin au niveau international, il y a des institutions internationales qui demandent à développer le féminin que ce soit dans le football, le basket, etc… Que la femme prenne une place, mais nous nous sommes des bantous c’est ça le problème, donc pour nous la femme d’abord à la maison, ensuite etc. “

 

Le coach Ngata a décrié une pensée qui entrave le développement féminin chez les bantous :

” Muasi abosana te que mobali akolula ye (Que la femme n’oublie pas que c’est l’homme qui prend tout en charge), toutes ces petites choses-là font que les hommes se soutiennent. Plusieurs pensent que les filles qui vont jouer au football deviennent des homosexuelles ou des femmes sans scrupule qui s’adonnent à la pratique de la prostitution, mais au bout d’un moment il faut structurer le football même au féminin puisque ça reste toujours un sport a émis le technicien congolais. “

 

L’ancien coach du DCMP, Isaac Ngata n’a pas manqué de dire un mot sur l’apport de la FIFA pour le développement du football féminin :

 

” S’il y a une confédération qu’on appelle FIFA qui est en train de préconiser le football féminin, il faut le mettre en avant parce qu’à ce moment-là il y a des budgets de fonctionnement qui vont arriver et à partir de là, grâce au programme FIFA Forward conçu exclusivement sur le développement du football féminin et des jeunes, dès qu’on perçoit cet argent, il faut qu’on structure nos projets pour le football féminin et de faire ainsi pour le football masculin n’est pas encore tout à fait bien professionnalisé, comme aussi le football féminin, qui a encore du mal. “

Cet entraineur expérimenté a clos l’échange par l’importance de la pratique du football à l’échelle mondiale :

” Dernière chose, c’est que le football, c’est le sport roi en Afrique centrale et à partir du moment où c’est le sport roi, c’est le sport d’homme, c’est l’équipe nationale A, tous les hommes s’en occupent, c’est dommage !

À partir du moment où le football, c’est plus large que ça, on va mettre plus de professionnalisme, on va commencer à construire des écoles de formation, comme dans la vie professionnelle on commence par des écoles. Et les filles, c’est pareil, il faut commencer à leur laisser la place, et pendant qu’on est en train de professionnaliser les hommes, profitons-en pour mettre en place les situations des filles pour leur professionnalisation aussi. “

 

Notons qu’en République du Congo, le football féminin a encore du chemin à faire entre les forfaits ou le manque d’un bon accompagnement venant du gouvernement central émaillé par de mauvaises conditions de vie et mauvais traitement vis-à-vis de la femme, c’est alors que le sélectionneur Isaac Ngata sonne la trompette pour l’équité et le développement du football féminin.

 

Olivier Sefu et Timothée-David Luemba

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR