Interview : ” Il y a eu une plus-value apportée par le sélectionneur manager” ( Dodo Landu) 

Share

Les Léopards de la RDC ont effectué un parcours élogieux à la CAN Côte d’Ivoire 2023 en atteignant le carré d’as. Et pourtant, les Fauves Congolais n’avaient que le statut de outsider au départ de la compétition. Beaucoup d’acteurs ont travaillé dans l’ombre pour ce succès remarquable. C’est le cas de Dodo Landu, le Team manager des Léopards qui a abattu un travail titanesque. À ce sujet, votre rédaction s’est entretenue avec ce héros dans l’ombre. 

Irisfootball : d’emblée, dites-nous quel est le rôle exact du Team manager ?

 

Dodo Landu : le Team manager s’occupe de l’organisation interne de l’équipe. Il travaille sous la direction du sélectionneur national. Par organisation, le Team manager doit s’assurer que toute la logistique soit disponible et à temps. Allusion faite à la commande des équipements pour les matchs. Sans oublier l’aspect administratif : les démarches pour l’obtention des visas dans les chancelleries, les dossiers d’éligibilité des joueurs au niveau de la FIFA ou la CAF. Bref,c’est un poste multidimensionnel. 

 

Comment l’équipe s’est comportée sur le plan organisationnel pendant la CAN ?

 

Il aura fallu trois tonnes de matériels notamment les équipements pour les entraînements, le matériel didactique de pointe pour les séances d’entraînement, les GPS qui permettent d’évaluer l’apport physique de chaque séance d’entraînement. Il y a eu une plus-value apportée par le sélectionneur manager qui a validé et gèré également les aspects liés à la technique, à l’environnement, à la communication interne et externe de l’équipe. Bref, tout a été scrupuleusement scruté par le sélectionneur manager. 

Une grande discipline a régné au sein du groupe. Quelle a été la recette ? 

 

C’est un travail d’équipe. On est parti du principe selon lequel seul on ne peut rien, ensemble nous irons plus loin. C’est l’implication de tout le monde ( joueurs, staff technique, sélectionneur et autres acteurs). On s’est mis d’accord sur un modus vivendi assorti d’une boussole. On avait donc un tableau de bord parfait pour évaluer et modifier au jour le jour à la quête des performances. En cas des dérapages, c’est la pédagogie qui est privilégiée, les sanctions viennent après. D’ailleurs, il n’y a pas eu trop de sanctions. C’est un groupe solide, solidaire et nous espérons continuer sur cette lancée. 

 

Propos recueillis par JM Mawete

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR