Interview : Christ Molo : ” Ousmane Démbélé est le joueur qui a le plus influencé mon jeu”

Share

L’uns de plus jeunes joueurs évoluant à la Ligue Nationale de Football/Ligue 1, LINAFOOT/L1, au sein de la formation de l’Olympique Club Renaissance du Congo, Christ Molo Eluki fraye son chemin petitement mais sûrement. Ce talentueux joueur a accordé une interview exclusive à votre média. 

 

Irisfootball : Christ Molo, bonjour ! Content que vous ayez bonnement répondu à notre interview. Pour commencer, qui êtes Molo ?

 

Christ Molo: bonjour et merci pour l’invitation, rires,… Christ Molo Eluki est un attaquant polyvalent capable de jouer dans les couloirs ou en pointe, ancien sociétaire de JAC Héritage et maintenant, joueur au sein de l’OC Renaissance du Congo. Et l’uns des plus grands fans d’Ousmane Démbélé, qui est même mon idole. Dembouz est le joueur qui a plus influencé mon jeu.

Certes vous êtes polyvalent, mais entre être un attaquant de pointe (9) ou des couloirs (11 et 7), dans quelle position, aimeriez-vous le plus évoluer ?

 

J’aime beaucoup jouer comme attaquant de pointe, puisque j’ai des atouts que les autres n’ont pas: je sais dribbler, je suis rapide et je sais mener des contre-attaques.

 

Aujourd’hui, vous êtes au sein de l’OC Renaissance du Congo, mais vous n’avez pas encore obtenu plus de temps de jeu, que dire de cette situation ?

 

Vous savez, il n’y a pas longtemps, je jouais encore à la Division 1 de l’Entente Urbaine de Football de Tshangu où la majeure partie de matchs se jouaient sur sable, et aujourd’hui j’évolue sur les pelouses synthétiques, cela montre que j’ai progressé. Quant au temps de jeu, j’ose croire que cela n’est question que du temps, et ce temps ne va pas tarder à sonner. 

À la pré-saison et au début du championnat, vous étiez titulaire, mais après, vous ne l’êtes plus, comment expliquer cette situation ?

 

Oui, je me rappelle de la place que j’ai occupée à la pré-saison et au début de la saison, j’avais réalisé de bonnes et superbes choses, mais après j’ai contracté quelsques difficultés. Bref, nous sommes une équipe ayant plus de 20 joueurs animés par le désir de briller et d’avoir son heure, mais après, c’est pour l’équipe que nous voulons. Certes, je ne suis plus au sommet de la hiérarchie mais comme j’ai dit tantôt, mon heure va sonner.

 

OC Renaissance du Congo a récemment nommé Jean-Louis Lingondo au poste du coach principal remplaçant Nazy Kapende Mayimona, et ce changement est aussi ressenti aux entraînements et matchs ?

 

Oui, c’est vraiment ressenti, j’ai beaucoup de respect pour le coach Nazy, mais avec le coach, Jean-Louis, c’est un autre niveau qui se transmet par la manière de l’emplacement et tactique aux entraînements, mais aussi par sa manière de diriger le match. Sa philosophie et son style de jeu me plaisent beaucoup, et je sens plus que mon heure va sonner plus sous ses ordres.

 

Contre DCMP, le coach Jean-Louis, vous a fait monter au terrain, et vous avez réalisé une superbe entrée, après cette rencontre, qu’avez-vous ressenti au plus profond de vous ?

 

Rires,… J’ai ressenti de la joie. C’était un sentiment d’avoir bien rempli ma mission. Et j’avais apporté du point de vue défensif, qui se transmet par les retours, interceptions et contres, mais aussi du point de vue offensif, j’avais mis la défense Immaculée dans une situation pas si cool. Mydo Yallet sait de quoi je parle, rires.

 

Ton ami et ex-coéquipier, Ibrahim Matobo, nous a accordé une interview dans laquelle, il vous a souhaité le bonheur. Et vous, qu’est-ce vous pouvez lui dire ?

 

Ibra, je suis fier du joueur quei tu es maintenant, mais je le savais depuis longtemps avant même que tu sois au FC Les Aigles du Congo, tu es pétri de talent dont certains ne sont pas encore révélés mais moi, je sais que tu en possèdes une pléthore. Sinon, je ne te souhaite que le bonheur pour la suite

Jusque-là, vous n’avez pas encore marqué et quand vous marquerez, à qui désirez-vous dédier ce but ?

 

Le but sera dédié d’abord à Allah, puisque sans lui, je ne serai pas joueur. J’aurais pu devenir une autre personne mais lui m’a béni en m’accordant le talent pour le football. Ce sera ma manière de lui dire merci. Après, je le dédierai à toute personne qui a participé à mon éclosion. 

 

Timothée-David Luemba

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR