Elim/ Mondial 2022: Le Bénin saisit la FIFA contre la RDC

Share

Officiellement, le Bénin a saisi lundi 15 novembre 2021 la Fédération Internationale de Football Associations (Fifa) contre la République démocratique de Congo (RDC).

C’est la Fédération béninoise de football (Fbf) qui a envoyé sa lettre de réclamation au comité d’organisation des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA.

Dans sa note envoyée à la FIFA, la Fédération expose les faits tels qu’ils se sont passés et plaide pour entre autres pour la sanction et la disqualification de la RD Congo. D’après Claude Paquis, Secrétaire général de la Fbf, «il y a un penalty imaginaire. Un penalty qui n’existait pas et que l’arbitre a sifflé contre le Bénin. Deuxième fait, c’est les changements au cours de trois fenêtres de remplacement et non comme l’a fait le sélectionneur, ce qui est proscrit». Pour le Secrétaire de la FBF, «il y a matière à ce que le Bénin puisse réclamer justice. Ce penalty a bel et bien démoralisé, démotivé, découragé les joueurs sur le terrain et ça a forcément un impact négatif sur le reste du jeu».

Un argument qualifié d’agitation côté Congolais

Pour sa part et se défendant face à la violation du règlement de la Fifa par rapport aux changements effectués par le sélectionneur des Léopards de la RDC, Hector Cúper se réfugie désormais derrière les décisions des arbitres.

Par ailleurs, le Secrétaire général de la Fédération de la République démocratique du Congo de football, interrogé lundi 15 novembre 2021 par la Radio France Internationale RFI : «quand un entraineur propose et que le 4ème arbitre qui est responsable de ce dossier approuve», il ne voit pas «en quoi cela peut engager la responsabilité de l’entraineur partant de cela de la sélection».«Nous sommes sereins.Nous attendons le tirage au sort et nous savons que les Congolais connaitront leur adversaire» a-t-il fait savoir.

Il est à préciser qu’au cours de la rencontre RDC Congo – Bénin disputée dimanche 14 novembre dernier, en marge de la 6 ème et dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, le sélectionneur congolais Hector Cuper a opéré quatre changements au cours de la seconde période du match, ce qui est dorénavant autorisé mais il l’a effectué sur quatre périodes distinctes. Kayembe est entré à la 63ème minute, Malango à la 74ème minute, Muleka à la 84ème minute et Kayamba à la 90ème minute, alors que la FIFA n’en accorde que trois au maximum pour effectuer les remplacements. Selon l’amendement à la Loi 3 des Lois du jeu, décidé suite à la pandémie de Covid-19 et présenté comme temporaire, « chaque équipe sera autorisée à utiliser un maximum de cinq remplaçants« et précise que «pour éviter d’interrompre excessivement le jeu, chaque équipe disposera seulement de trois opportunités pour procéder à ces remplacements, ceux effectués à la mi-temps n’étant pas comptabilisés à cet effet».

Pour rappel, la RDC a réussi merveilleusement bien à prendre le dessus sur les Écureuils du Bénin (2-0) jusqu’à valider le ticket pour l’étape de barrages dont le tirage au sort s’annonce pour le 18 décembre prochain.

Cedrick Sadiki Mbala

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR