CAN 2023/Léopards : un parcours sans but des attaquants de pointe !

Share

La compétition est finie pour la République Démocratique du Congo, l’heure est à présent au bilan. Sur 7 matchs joués au total, tenez aucun attaquant de pointe congolais n’a pu trouver le chemin des filets durant cette compétition.

Et pourtant, les noms aspiraient de la peur car les trois attaquants de pointe congolais sont connus en Afrique et ailleurs. C’est le cas de Cédric Bakambu, Simon Banza ( buteur du championnat portugais) et Fiston Mayele. Bref, tous les trois, des sérials buteurs.

Au-delà de ne pas concrétiser, ces trois attaquants réunis n’ont cadré que 5 tirs dont 3 pour Banza, Bakambu et Mayele ont tous les deux cadré un seul tir.

Ce manque d’efficacité a coûté très cher à la sélection, qui a au total marqué 6 buts donc 0,85 but par match de ratio. Malheureusement la sélection a encaissé 5 buts, suffisant pour ne pas rafler ne serait-ce une médaille de bronze.

 

Depuis le retour de la République Démocratique du Congo post-2010 à la CAN, c’est la pire performance des numéros 9 depuis 2017 puisqu’en 2013, Mbokani avait marqué 2 buts. En 2015, Mbokani avait 3 buts et Bokila 3 buts. En 2017, aucun but marqué par les 9 dont Cédric Bakambu.

En 2019, 3 numéros 9 ont marqué Bakambu (3 buts), Bolingi et Assombalanga 1 but chacun.

En 2023, les attaquants de pointe ne peuvent se contenter que de la passe décisive de Bakambu et la faute menant sur le but provoquée par Simon Banza.

Au vuede leurs notoriétés, c’est une déception générale. Un compartiment à travailler pour les prochaines échéances.

 

 

 

Timothée-David Luemba

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR