58è édition de la Coupe du Congo : Vita Club contraint de remporter le trophée !

Share

Comme à l’accoutumée avant chaque rencontre, la conférence d’avant-match a eu lieu ce vendredi 14, juin 2024 au siège de la FECOFA, le coach Abdeslam Ouaddou et Elie Mpanzu étaient présents pour Vita Club, avant la finale de la 58eè édition de la coupe du Congo prévue samedi 15 juin 2024 contre Céleste FC.

AS Vita Club est dans une position qu’il doit gagner pour jouer les Interclubs africain dans la Coupe de la CAF 2024-2025, de rafler sa 10è étoile dans la coupe du congo après celle de 2001, et de sauver sa saison après la piètre prestation au play-off de la LINAFOOT enfin de retrouver du sourire.

 

Irisfootball : Coach Ouaddou depuis quelques temps, Josué Mwimba ne joue plus, lui qui est un pur central et pour pallier à son absence vous classez Dessi Mboma qui ne l’est pas, sera-t-il capable de retenir les assauts des attaquants de Céleste FC ? 

Abdeslam Ouaddou : ” Vous avez déjà avancé l’équipe, apparemment vous êtes divin, vous savez qui je vais faire jouer demain, sourire…Peut-être que vous avez essayé de deviner par rapport aux compositions que j’ai faites aux autres matchs mais très sincèrement, la Coupe est une compétition énergitivore (qui demande beaucoup d’énergie) dans laquelle les matchs sont très rapprochés donc nous étant entraîneur et manager nous sommes obligés de faire le turn-over (une rotation), c’est stratégique aussi, je pense que l’équipe adverse l’a fait lors de son dernier match au bout de 45 minutes, elle a procédé aux changements, ce que nous faisons aussi depuis le debut de la compétition. Demain, ce sera une autre équipe qui sera la plus compétitive pour ce combat puisqu’une coupe ne se joue pas mais se gagne, et nous allons essayer de proposer le beau jeu et gagner.

 

Irisfootball : Elie Mpanzu lors du play-off de la LINAFOOT 2023-2024, Vita Club avait marqué 13 buts en 14 matchs pour une moyenne de 0,95 but par match alors qu’à la Coupe du Congo 2024, les Bana Mbongo ont marqué 14 buts en 4 matchs pour une moyenne de 3,35 buts par match ; quel est le déclic de cette montée en puissance ?

Elie Mpanzu: ” C’est juste l’état d’esprit parce qu’après avoir raté notre play-off (de la Linafoot, ndlr) avec mes coéquipiers étions tous concentrés, nous avions essayé de discuter ensemble pour conclure que nous sommes obligés de remporter la Coupe du Congo pour nous faire du bien. Si vous remarquez depuis le début de la compétition, nous sommes très mobiles sur le terrain et nous avons tous la volonté de jouer et marquer, et cela nous a aidé à marquer plus de buts.

 

 

Timothée-David Luemba

Share
Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Linkedin
Irisfootball

GRATUIT
VOIR