Affaire Kanga: La RDC déboutée au profit du Gabon


Après avoir perdu sur terrain (0-3) devant les Panthères du Gabon, la RD Congo espérait l’emporter sur le tapis vert.

Malheureusement, la Confédération Africaine de Football (CAF) vient de rejeter la plainte de la Fédération Congolaise de Football Associations (FECOFA) concernant le joueur Guelor Kanga Kaku, évoluant sous les couleurs gabonaises à l’issue de l’examen, de l’audition des parties et de la délibération par le jury disciplinaire constitué à ce sujet.

D’après l’instance faîtière du football africain, les preuves apportées par la FECOFA n’ont été visiblement pas suffisantes pour lui donner gain de cause.

« Au demeurant, après avoir examiné tous ces éléments, le Jury Disciplinaire estime que les prétentions de la FECOFA ainsi que les éléments présentés par cette dernière n’ont pas été jugés probants et suffisants pour établir la matérialité d’une falsification de l’identité du joueur de la part de la FEGAFOOT. En outre, le jury disciplinaire n’a pu constater aucune irrégularité concernant l’éligibilité du joueur en question, ni de son enregistrement au sein de la CAF », dit la décision de la CAF publiée ce mercredi 26 mai 2021.

Dans ses multiples accusations, la RD Congo contestait l’alignement du joueur Guelor Kanga Kaku par les Gabonais lors des éliminatoires de la CAN Cameroun dont les documents administratifs indiquent qu’il est de nationalité gabonaise mais en réalité congolais et s’appellerait Guelor Kiaku Kiaku Kiangana. Selon des licences, il est né à Kinshasa en 1985 et non en 1990 à Oyem comme l’atteste son passeport gabonais.

Ainsi, les Léopards sont officiellement éliminés après ce verdict rendu alors qu’ils s’attendaient à une miraculeuse qualification pour la phase finale. Cependant, la FECOFA peut faire appel à la décision.

Cedrick Sadiki Mbala


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.