Chan 2020 : les cinq nations particulières de la compétition


Du 16 janvier au 7 février 2021, se déroulera au Cameroun la 6eme édition du championnat d’Afrique de nations. Durant cette compétition, cinq équipes ont un attachement particulièr a ce tournoi.

À cet effet, la rédaction d’Irisfootball.com se ressourçant auprès de nos confrères de la RFI vous relève les points particuliers à suivre sur ces 5 équipes parmi les 16 qui vont disputer ce « CHAN 2020 ».

Cameroun, le pays hôte
Les Camerounais s’apprêtent à disputer le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) pour la quatrième fois en six éditions. Leurs meilleures performances ? Atteindre les quarts de finale en 2011 et en 2016. C’est peu de dire que les Lions locaux ont donc la pression pour ce premier grand tournoi de football masculin organisé au Cameroun depuis la CAN 1972. Tout autre résultat qu’une place dans le dernier carré du « CHAN 2020 » [1] serait un échec. Pour aller jusqu’en demi-finale, ils pourront s’appuyer sur l’expérience en attaque de Yannick Ndjeng et de Jacque Zoua, deux anciens expatriés et pensionnaires chez les A.

RD Congo, la nation la plus titrée
Contrairement au Cameroun, la RDC a l’habitude de briller au Championnat d’Afrique des nations, dont elle a remporté deux éditions (2009 et 2016), un record. Elle a toutefois raté la qualification pour le CHAN 2018 et les résultats des Léopards ainsi que ceux des clubs congolais sur la scène continentale sont en baisse depuis deux ans. Cette sélection A’ est donc attendue de pied ferme par des Congolais devenus des inconditionnels du CHAN. Les supporters scruteront également le travail de Florent Ibenge, le sélectionneur, qui avait quitté ses fonctions à la tête des A après une CAN 2019 décevante, mais qui est revenu aux affaires pour cette phase finale.

Libye, l’anomalie
Comment être performant dans une compétition réservée aux joueurs évoluant dans le championnat de leur pays lorsque ledit championnat national est régulièrement annulé ? C’est à cette équation insoluble que la Libye, nation en crise depuis 2011, a pourtant réussi à répondre en étant sacrée en 2011 et 4e en 2018. Comme en Namibie et au Zimbabwe, il n’y a pas eu du tout de ligue en 2020. Les Libyens ne doivent en outre leur participation à cette sixième édition qu’au forfait de Tunisiens qui les avaient battus en éliminatoires. Dans ces conditions, peuvent-ils encore être l’équipe-surprise de cette « CAN des locaux » ?

Maroc, le tenant du titre
Il y a trois ans, le Maroc avait survolé la compétition, à domicile. Au Cameroun, les Lions de l’Atlas entameront la défense de leur titre dans un groupe C (Togo, Rwanda, Ouganda) à leur portée. Ayoub El Kaabi, meilleur buteurs (9 réalisations) et meilleur joueur du CHAN 2018, sera le capitaine d’une sélection mélangeant jeunesse et expérience.

Ouganda, l’équipe qui monte
L’Ouganda co-détient le record de participations (5) au CHAN, avec la RDC et le Zimbabwe. En revanche, contrairement aux Congolais et aux Zimbabwéens, les Ougandais n’ont jamais franchi le premier tour de la compétition. Une frustration que les Cranes, convaincants ces dernières années (notamment lors de la CAN 2019), espèrent bien effacer au Cameroun. Ils y seront menés par le Nord-Irlandais Johnny McKinstry qui connaît bien cette compétition pour avoir dirigé le Rwanda durant le CHAN 2016 à domicile.

Ephra NZILA


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.