Mi-ange, Mi-démon version Léopards!


On peut dire que cette selection prend du plaisir à régaler mais aussi à énerver son public. D’autant plus qu’à peine 4 jours passés, elle était vendue aux enchères au moins offrant dans tous les marchés de la capitale.

Néanmoins et comme d’habitude, les Léopards sortent leurs griffes au moment où on les attend le moins. La dure loi du football nous a appris que tous les matchs ne se ressemblent pas. Finalement, quel enseignement tirer de ce stage qui se termine avec un bilan négatif : 1 défaite et un match nul.

Les points négatifs:

1. Physiquement, cette équipe n’est pas au point. Face à des équipes physiquement plus aguérries, la RDC emboîte le pas. Le visage différent face au Maroc prouve à quel point nous avons du mal à jouer les équipes de l’Afrique de l’ouest.

2. Il est temps que la RDC se constitue une équipe de base. Les échecs de cette sélection sont le résultat d’une mauvaise politique de sélection que j’ai toujours fustigé.

Il faut arrêter de tout chambouler. Il faut appeler des binationaux qui constituent une plus-value pour l’EN. On n’a plus le temps d’essayer des joueurs, ça fait 5 ans que ça dure. A la limite, on peut faire appel à max 2 joueurs qui seront un réel renfort dans les secteurs qui répresentent une faiblesse.

Certes, nous avons certains joueurs qui des fois connaissent une période de disette, mais connaissant les réalités du football européen, il y a des fortes raisons à croire que cela ne soit uniquement dû à des prestations sportives. Ex: Mbemba qui a connu une longue période de disette mais aujourd’hui meilleur défenseur en Afrique.

3. En 2020, la RDC n’a pas un service de communication adéquat! Quel amateurisme criant dans le chef de la communication… Ça frise la honte, ça décourage aussi certaines têtes bien intentionnées. Des vidéos amateur, des interviews amateur, avec un journaliste qui rigole au moment où il y a crise, pitoyable.

Les points positifs:

1. Ce stage nous a permis de filtrer cette sélection.

2. Ce stage nous a permis de corriger les erreurs avant les matchs de Novembre qui sont d’une importance capitale.

3. Ce stage nous a permis de decouvrir:

– Wissa! Qui m’a bien surpris…

– Bangala en 6 qui sait non seulement défendre mais offensivement il a apporté des solutions.

– Le secteur le plus médiocre reste les lateraux…Le positionnememt d’Issama et Nsakala est mauvais.
Tisserand et Luyindama ont beaucoup souffert puisqu’il étaient constamment obligés de couvrir leurs zones.

– Fabrice Ngoma est un elegant joueur mais qui ne propose rien offensivement. En phase offensive, il reste invisible et son apport en profondeur est quasi nonexistant. Edo Kayembe a fait tout le contraire et a réussi à nous donner une certaine stabilité offensive.

– Moutoussamy a deux poumons, mais il a eu du mal à se positionner dans ce rôle de 10. En première pèriode, la RDC a pratiquement joué sans attaquant de pointe.

Botaka devrait apprendre à jouer simple…ce serait plus intéressant.

Courage à Kazadi qui malgré toute sa volonté a demontré qu’il est un peu court pour la sélection nationale. Il doit encore progresser.

Joshua Bellini


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.