La CAF met pression à la Fecofa


Poursuite ou Suspension du championnat national d’élite ? C’est la grande question qui fait la une dans les couloirs. La FECOFA n’a que 48 heures pour décider. Ce délai est fixé par la Confédération Africaine de Football (CAF) jusqu’au mardi 5 mai à minuit.

Pour leur part, les gestionnaires de la Linafoot estiment que tout serait réglé. Ce-ci fait suite à un tête à tête tenu le samedi 2 mai à la demande. Au terme ses assises, le comité de gestion du championnat national d’élite a transmis toutes les données devant permettre à l’instance faîtière du football de la RDC à se prononcer.

Plus question non plus de recourir au classement de la dernière saison. Aucun texte réglementaire ne le prévoit.

Sur-ce, le président de la Fédé Congolaise, Constant Omari et ses collègues devront répondre à l’affirmatif ou négatif à la demande de la CAF, mais également ils devront déterminer les trois premiers clubs devant représenter le pays aux joutes africaines à venir. Pas facile dès lors que le championnat ne peut arriver à terme suite à la crise engendrée par la pandémie du COVID-19.

La FECOFA a plusieurs possibilités devant elle pour opérer ce choix.

Ci-dessous retrouvez les deux hypothèses proposées par Irisfootball.com, et qui pourront faciliter à trancher :

– Tenir compte du classement partiel. Dommage que les clubs en compétition n’ont pas joué le même nombre de matchs.

– Se baser rien que sur le classement de la phase aller. Là aussi, tous n’ont pas joué le même nombre de matchs. La rencontre Maniema Union contre DCMP s’est finalement jouée après que les autres clubs avaient commencé les matches retour.

CEDRICK SADIKI MBALA


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.