Renaissance tiens Mazembe en échec


Ni vainqueur, ni vaincu entre le FC Renaissance du Congo et le Tout puissant Mazembe, qui se sont neutralisés sur le score d’1-1, comptant pour le dernier match de l’année à la LINAFOOT D1. Le FC Renaissance du Congo recevait le TP Mazembe dans un match aux allures revanchardes. Les renais ont été les premiers à trouver le chemin du filet sur penalty à la 21 ème minute grâce à Broulaye Sidibé, consécutivement à une main de Kevin Mondeko dans la surface de réparation de Mazembe. Les Rennais pouvaient bondir jusqu’à la 6e place en cas d’une victoire. Hélas, ce rêve sera brisé, avec le réveil du côté des Corbeaux. Car, la défaite face à Rangers n’était pas encore bien digérée. Ainsi, il fallait absolument battre son adversaire du jour et oublier la mauvaise image restée gravée dans la mémoire des Badianguenas. Cependant, Camille Bolombo, nouvel entraîneur du club orange et vert de Kinshasa avait monté une équipe qui s’est exprimé sans complexe d’infériorité devant l’une des meilleures équipes du continent.                                                                                      Les visiteurs se sont quand même montrés entreprenant dès le coup d’envoi de la partie grâce à Muleka auteur d’une passée à côté de la cage du portier de Renaissance du Congo et Mulota par ses dribbles mais le but de Ndala Diemu n’était violé. Confiant après le premier quart d’heure, le FC  Renaissance rentrera dans le match jusqu’à obtenir son penalty.

Sonnés, les Corbeaux se ruaient vers le but adverse. Muleka, Likonza et Kabangu multiplieront  les actions chaudes autour du rectangle des banas finis, hélas rien ne leur réussiront. C’est à la 37 ème que Mazembe réussit l’égalisation par l’entremise de Isaac Tshibangu Tshikuma de suite d’un cafouillage dans la défense de Renaissance. Ainsi, Mazembe termine premier à l’issue de la manche aller avec 36 points, alors que Renaissance se contente de la 10eme position avec 20 points. 

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.