Les Vclubiens exigent la réhabilitation de leurs entraîneurs


Jean-Pierre Raoul Shungu, Paulin Tokala Kombe et Léon Male Makanzu, respectivement entraîneur adjoint, entraîneur des gardiens et préparateur physique de l’AS VClub, ont écopé chacun d’une suspension dont la durée reste encore indéterminée. La conséquence est les Dauphins noir de Kinshasa ont disputé leur match de ce dimanche face aux Cheminots du Saint-Eloi Lupopo, sans l’apport de ces trois entraîneurs. Chose qui constitue pratiquement un manque à gagner pour ce club, dans la mesure où Florent Ibenge, bien qu’entraîneur principal, ne pourra pas remplir toutes les tâches seul. Les dirigeants du club vert et noir de Kinshasa sont appelés à revoir cette décision, car elle est préjudiciable pour le club. VClub qui se prépare à faire sont entré dans la phase des groupes de la ligue des champions de la CAF, a l’obligation de disposer d’un staff technique au complet pour lui permettre d’aller le plus loin possible. Ainsi, la participation la participation de chaque membre du staff technique s’avère indispensable pour la victoire ou l’évolution de l’équipe. Il aurait fallu que les dirigeants de l’AS VClub prévoient une autre sanction autre que la suspension, ou à défaut les remplacer pour ne pas laisser leur poste vacant. Il faut rappeler cette suspension intervient sur une décision personnelle du général Gabriel Amici Kumba, président de Coordination de cette formation vert et noir de la capitale. Cependant, le coach titulaire Florent Ibenge quant à lui,  conserve poste. Chacun de ses membres du staff technique de l’AS VClub était notifié individuellement de cette mesure, mais avec un même contenu. Les griefs retenus contre les adjoints de Florent Ibenge seront révélés incessamment. Cependant, l’opinion sportive note que cette mesure est consécutive à la défaite que VClub a subie face à l’AS Nyuki de Butembo 1-2. Défaite que le staff dirigeant n’avait pas digérée. Les supporters quant à eux, exigent qu’une lumière soit faite sur la suspension de ses membres du staff technique. ” Quand le secrétariat du club avait commis la pure de bêtise dans l’affaire Traoré, laquelle avait entraîné la disqualification du club, personne n’était frappé. Mais pour une simple défaite devant l’AS Nyuki, on décide de suspendre tout un staff technique”, s’est plaint un fanatique des Dauphins noirs de la capitale. Les supporters de l’AS V Club attendent la réhabilitation de leurs entraîneurs. Affaire à suivre.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.