Cameroun 2021, RDC-Gabon : Place à l’analyse !


Un nul vierge, et une équipe vierge !

Mes yeux d’analyste ont eu le temps de contempler les premiers pas de cet enfant. Et pour ne pas vite déchanter les lecteurs, je peux vous dire que j’en suis fier.

L’émotion prend souvent le dessus sur la raison après les premières minutes qui suivent une déception mais la bonne conscience l’emporte toujours.

Mon analyse d’avant match vous avait pourtant prévenu ” attendez-vous à un milieu dense et très compact du côté Gabonais”… mais certains ont préféré m’insulter. Après avoir visionné le match Maroc vs Gabon Gabon vs Burkina Faso estimons nous heureux d’avoir arraché ce nul. Le Gabon est une des équipes en forme pour le moment.

La RDC a su gérer son match surtout au milieu du terrain et s’est tant bien que mal appliquée en défense.

Quel a été l’apport des latéraux?

Ikoko prouve à suffisance qu’il est trop juste pour le haut niveau, il doit beaucoup travailler ses intentions sur le terrain, il est trop dubitatif et tardif dans la prise des décisions.

Masuaku a essayé d’apporter quelque chose mais comme d’habitude il a cet excès qui me nuit…le dribble de trop. Avec deux latéraux improductifs et en plus 2 ailiers introuvables, la RDC n’arrivera pas à créer le danger dans la défense adverse.

Comment est-ce possible?

Bakambu a du mal face aux défenses regroupées. Avec un apport inexistant des deux ailiers, il est impossible pour lui de se démarquer.

Conséquence : la défense centrale adverse ne bouge pas et protège bien sa zone.
Notre milieu (que je félicite) peine a trouver des solutions rapides pour déstabiliser l’adversaire et on assiste à un match qui se déroule a 90% au milieu du terrain.

Comment améliorer ?

Après le match contre l’Algérie j’avais dit ici: ” il est temps de faire le forcing pour Wamangituka Silas”, Bakambu seul en pointé devant une équipe regroupée c’est mission impossible, par contre en Gambie ce serait idéal.

Si la RDC doit jouer à la maison devant une équipe regroupée l’idéal serait toujours de jouer avec 2 pointes ou si avec une seule pointe il faudra trouver un autre.

Pourquoi?

Parce que nous n’avons pas encore les automatismes requis pour déstabiliser une grande équipe regroupée. Cette équipe se cherche encore et il faut vraiment qu’elle trouve les meilleurs à chaque poste et que les automatismes suivent.

Qu’est-ce qui a changé avec Mukoko ?

Il faut féliciter le courage de ce garçon puisqu’il a apporté non seulement le danger dans la zone adverse mais aussi il a libéré le timing décisif des milieux du terrain. Félicitations, mais en même temps , et je comprends, il y a ce qu’on appelle le respect de la zone et le repli défensif qui reste son péché majeur. Mais ça se travaille,

La note de 10 !

Pour une première, dans un Stade plein à chaque, devant un public hostile à tout ce qui vient d’Europe comme gardien de but je vous assure que ce garçon m’a bluffé ! Chapeau…

Le coaching…

Je ne sais pas pourquoi j’insiste avec mon 3-5-2 mais ça me semblait être la solution. On aurait eu plus de présence dans l’axe et au milieu. Mais bon,

Pourquoi a-t-il aligné 3 attaquants de pointe ? Même si Muleka a fait le stage sur les ailes mais je ne vois pas le besoin alors qu’on manquait en pénétration et sans percussion. Je crois que le coach a perdu la raison… Lukoki avec sa vitesse aurait apporté beaucoup plus que Kebano et Akolo.

A première vue, une fois les compos sorties je savais que notre attaque n’allait pas péser. Kebano, Akolo et Bakambu tous de courte taille. Du coup tu ne sauras pas alterner entre jeu court et jeu long. Akolo et Kebano, pas assez rapides. Du coup,au niveau de la vitesse nous sommes cuits et quand tu prends Bakambu physiquement frêle au milieu de deux costauds gabonais , il fallait vraiment croire au miracle.

Le coaching de Nsengi était mauvais du début a la fin. J’espère qu’il va améliorer.

Note de fin :

Je ne sais pas pourquoi la défaite ou ce match nul serait un panier de plaisir pour certains. Pendant le règne d’Ibenge, bien que je critiquais son coaching mais en aucun jour je n’ai souhaité la défaite de l’EN…d’où vient cette haine dans le coeur du congolais? Triste quand même…

Je garde ma confiance en cette équipe encore vierge et je sais que le meilleur est encore à venir.

Bonne journée à tous

Analyse de Joshua Bellini


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.