L’arbitrage brazzavillois gâche la fête du derby kinois


Le stade des Martyrs a été le théâtre des actes de vandalisme de la part des joueurs et supporters  de DCPM et VCLUB, dimanche 23 juin, au cours d’un match disputé dans le cadre du match remis de la 4ème journée du championnat de la Division I (0-0). L’arbitre venu de Brazzaville pour officier ce match a été à la base des troubles orchestrés par les Tupamaros et les Moscovites.

L’homme en noir a manqué la maîtrise pour diriger cette grande rencontre du championnat d’élite de la RDC entre les ‘‘deux grands’’ du football de capitale.  Il a été à côté de plaque, incapable de sanctionner les joueurs indisciplinés sur l’aire de jeu. Le brazzavillois pouvait changer sa propre décision après avoir consulté son premier assistant ou le deuxième. Les personnes avisées ont estimé que les dirigeants de la FECOFA avaient opéré un mauvais choix alors que beaucoup d’arbitres de la RDC étaient mieux placés pour diriger ce match. Le manque de maîtrise du Brazzavillois a occasionné des dégâts en pertes humaines et matérielles. Ce match a démontré combien les décideurs du football congolais ne parviennent pas de se débarrasser de leur amateurisme.

 

Le fait de recourir aux arbitres étrangers ne constitue pas une solution au problème d’arbitrage en RDC. Dans le derby lushois, quoique les Tanzaniens aient officié le match, celui-ci est allé jusqu’au terme malgré quelques complaisances.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.