FC Lupopo : F. Bokonda incapable d’honorer ses engagements


Pierre Botayi, Patrick Mampuya, Guylain Kisombe, Lino Massombo, Philippe Mavuba, cinq joueurs sous contrats d’une saison avec le FC Saint Eloi Lupopo ont été chassés du club comme des chiens alors qu’ils ne faisaient que revendiquer leurs droits auprès du Comité de Direction.

Ces joueurs, pour une question de survie et dans le respect des textes, sont rentrés à Kinshasa depuis vendredi  et ont saisi l’UFC avec des preuves de la maltraitance  (vidéos) dont ils ont été victimes à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga.   L’UFC entend initier une conciliation avec le club sous l’égide de la FECOFA avant toute
procédure dans les heures qui suivent. Sauf qu’informés de l’action en instance d’ouverture, les dirigeants du FC LUPOPO auraient dépêchés à ce jour une délégation à Kinshasa dans l’objectif de soutirer par les moyens dont ils sont les seuls à connaitre, les copies des contrats desdits joueurs en cours d’enregistrement à la LINAFOOT et à la FECOFA, en violation des directives du Comité Exécutif de la FECOFA et de son président Constant Omari.

A cet effet, le Secrétaire général de l’Ufc Dodo Landu, en a appelé à la vigilance et à la rigueur des instances sportives de ne pas se laisser avoir par des tels dirigeants des clubs. ‘‘Il est donc hors de question qu’ils fassent disparaitre ou soutirer malicieusement les contrats qu’ils ont transmis à la LINAFOOT et à la FECOFA. Les instances sportives, j’en suis persuadé, feront échec à cette tentative frauduleuse. Ce que nous attendons du club, c’est de payer les salaires convenus et d’honorer les engagements contractuels librement souscrits, c’est de respecter les textes règlementaires en la matière et aussi de respecter les instances, en s’abstenant de sollicitations honteuses’’,  a appuyé le SG de l’Ufc.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR