Ibenge : ‘‘ Nous allons travailler sur la récupération puis gérer les blessés ‘’


Après leurs succès du match aller sur les Hirondelles du Burundi jeudi dernier à Bujumbura, les Léopards de la RDC ont mis tout en œuvre pour offrir aux Congolais la qualification à la phase des groupes de la coupe du monde Russie 2018.

Les hommes de Florent Ibenge se sont dits prêts pour accueillir les Hirondelles du Burundi dimanche 15 novembre au stade des Martyrs de la pentecôte. Pour ce faire, le sélectionneur principal de Léopards Florent Ibenge Ikwange s’est retrouvé face à la presse d’avant match samedi 14 novembre au siège de la fédération congolaise de football association (FECOFA), accompagné de Youssouf Mulumbu, capitaine de l’équipe. Dans son adresse, Ibenge a indiqué que dès leur retour de Bujumbura, l’équipe s’est mise très vite à travailler à travailler sur la récupération  puis gérer tous les joueurs blessés lors de la manche allée à Bujumbura. Il s’agissait notamment de la blessure du capitaine Mulumbu, Cédric Bakambu, Dieu merci Mbokani qui avait quelques bobos. ‘‘ Nous allons gérer ces joueurs pour qu’ils soient au mieux de leur forme physique pour bien négocier cette rencontre. Gagner à l’extérieur, c’est bien, mais il faut terminer le travail demain en faisant un bon résultat pour faire plaisir aux congolais ‘’, a indiqué Florent. En ce concerne les deux buts encaissés à Bujumbura, le technicien congolais a fait remarquer que l’équipe avait trop reculé et  avait laissé trop d’espace aux burundais, qui ont su profiter de ces espaces et prendre le devant. Le bloc défensif congolais était distendu en lieu et place de rester compacte. Face à cela, il a souligné qu’ils ont eu le temps de travailler à bloc pour être plus tranquille et éviter de prendre de buts.  ‘‘ Nous encaissons certes, mais aussi, il faut aussi savoir que nous marquons beaucoup. Je préfère encaisser moins et marquer beaucoup et avoir la victoire. Lorsque vous marquer autant des buts, cela montre que vous avez une équipe solide sur le plan offensif. Car,  c’est cette force offensive qui fait que nous défendions moins’’, a laissé entendre Ibenge, tout en promettant que l’équipe ne va plus continuer à encaissé des buts à chaque rencontre. Une autre solution proposée par l’entraineur principal des Léopards est de resserrer l’animation offensive par un travail de fond. Avant l’adresse de Florent Ibenge, Ait Abdelmalek, coach des Hirondelles du Burundi a indiqué que son équipe ne viendra pas en victime expiatoire. Elle viendra jouer le tout pour le tout et chercher la qualification. Car de la même manière que les congolais ont gagnée à Bujumbura, son équipe peut faire la même chose sur la pelouse du stade des Martyrs.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR