Sanga Balende vs Zamalek pourrait se jouer à Mbuji-Mayi


A défaut de ce qu’on veut, on se contente de ce qu’on peut. L’hostilité et la jalousie de certains inciviques dont a été victime Sanga Balende lors de ses 3 matchs de ligue des champions joués au stade Tata Raphaël à Kinshasa n’a pas laissé indifférent le Président sponsor du club rouge et or.

De l’avis de la quasi-totalité des observateurs du football, la défaite imméritée contre AL HILAL en match aller de 8e de finale a été largement due aux actes de découragement des 40 mille spectateurs du stade de la capitale congolaise, tous acquis au club d’Omdurman. Étant reversé en coupe de la confédération, Sanga Balende ne veux pas gâcher cette saison historique en coupe d’Afrique.

Son Patron Alphonse NGOYI KASANJI construit un stade moderne au quartier Bonzola à Mbuji-Mayi. Les travaux de ce chef d’œuvre sont actuellement ralentis par le blocage de la plupart de ses matériels sur le chemin de fer. Face à ce péril en demeure, le Gouverneur du Kasaï oriental et Président sponsor du club des anges et Saints a décidé d’amorcer une opération d’urgence à Mbuji-Mayi à savoir la réhabilitation ultra rapide du stade de Tshikisha. Cette enceinte de 6000 places a été construite par la MIBA à la fin des années 1990 pour permettre à son club Mbongo Sports de disputer la défunte coupe de la CAF. L’homologation accordée à l’époque par ISSA HAYATOU et son équipe n’a jamais été retirée. Les travaux qui ont commencé depuis lundi 4 mai dernier consistent à replacer la pelouse naturelle, fixer les nouveaux treillis, réhabiliter les tribunes principales et les vestiaires de ce stade.

Une mission pas facile mais que tous les kasaiens souhaitent voir réussir car Sanga Balende veut mettre toutes les chances de son côté pour battre ZAMALEK et sceller sa qualification dès le match aller prévu à domicile dimanche 17 mai prochain. Par ailleurs, une commission de la CAF composée essentiellement des membres de la FECOFA est attendue ce vendredi 8 mai à Mbuji-Mayi pour donner ses premiers avis. Tout est possible à celui qui croit. Si le stade de Tshikisha est homologué, Sanga Balende trouvera déjà un premier abri temporaire dans sa ville, en attendant le grand Kashala Bonzola. Affaire à suivre.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.