La LINAFOOT suspend le résultat de la rencontre Lupopo vs Sanga Balende


Sauf imprévu, c’est ce mercredi 26 novembre que la commission de discipline de la ligue nationale de football va rendre son verdict suite aux échauffourées qui ont émaillé la rencontre qui a opposé dimanche 23 novembre le Saint-Eloi Lupopo aux rouge et Or de Sanga Balende, au stade Frederick Kibassa Maliba.

L’organe organisateur de ce championnat national avait jugé opportun de suspendre provisoirement le résultat de ce match question de lui permettre de mener des enquêtes sérieuses afin de dégager des responsabilités à l’encontre des auteurs du trouble lors de cette rencontre et bien évidemment prévoir des sanctions contre eux.

Face à cette situation, le ministre de sports culture et art, Beaudouin Banza Mukalayi Nsungu, a condamné ce comportement anti sportif affiché par les supporters de Lupopo à savoir le jet des projectiles et des casses après la défaite de leur équipe chérie. Le numéro un du sport Congolais a invité la LINAFOOT à prévoir des sanctions sévères à l’encontre des fauteurs des troubles. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la sixième journée du championnat de la Division I. A l’issue de 90 minutes, c’était les rouges et Or de Mbuji-mayi qui s’étaient imposé sur la note serrée d’un but à zéro. Force est de signaler qu’il règne une polémique autour de la méthode utilisé par les agents de la police nationale pour disperser les supporters ainsi qu’une controverse en rapport avec le bilan de ces échauffourées. Au cours d’un conseil urbain tenu à la mairie de Lubumbashi, Remy Matadi, commandant ville de la police le colonel, a reconnu que la police avait ouvert le feu sur le public faisant état de 2 morts et 4 blessés dans le chef des supporters des Cheminots.

Cependant les dirigeants de Lupopo ont contesté ce bilan. Selon eux, il s’agissait plutôt de la mort de 4 supporters et 56 blessés graves. Dani Ngang, président des supporters des Cheminots qui a apporté toutes ces précisions, a affirmé que leurs supporters sont morts par balle et certains par coup de bâillonnâtes. Les cheminots menacent à cet effet de traduire en justice le responsable de la police de Lubumbashi commis pour assurer la sécurité au stade lors de la dite rencontre. Ils ont indiqué qu’une plainte doit être déposée à l’auditorat contre ce responsable de la police.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR