La DIRCOM en panne de communication


Les Léopards seront reçus par les Lions Indomptables samedi 15 novembre au Complexe omnisport Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, dans le cadre de l’avant dernière journée des éliminatoires de la CAN 2015.

Avant cette rencontre très capital, les Fauves congolais ont foulé le sol camerounais depuis le dimanche 9 novembre en vue d’affûter les armes sur place en vue de défier les Lions dans leur tanière de Yaoundé. Les sportifs congolais déplorent le dysfonctionnement de la DIRCOM (Direction de la communication) de la FECOFA. Depuis que les Léopards se sont déplacés pour le Cameroun, personne n’est informé sur la préparation du Onze national, alors que c’est un match très déterminant pour une éventuelle qualification des Léopards au plus grand rendez-vous continental du football en début de l’année prochaine. C’est qui est farfelue, même dans des réseaux, on ne sent pas l’importance de la DIRCOM. Pourtant, les membres de cette structure de communication sont mieux placés et mieux payés pour exécuter leur tache. Cette situation démontre noir sur blanc que la DIRCOM dirigée par Nzila Fanan est en panne de communication. L’opinion se souvient de carence d’informations lors de séjour des Léopards en Afrique du Sud, en prévision de la CAN 2013.

A quelques jours contre le Ghana, les sportifs avaient appris la démission de Claude Leroy à travers quelques médias. Alors c’était une fausse alerte. Face à cette rumeur, la DIRCOM n’avait pas apporté de la lumière sur cette situation confuse. Le numéro un de la FECOFA, Constant Omari dit L’Homme moderne est appelée à songer à la mutation pour une bonne marche de sa structure.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR