Qualification de la RDC à la CAN : Mulumbu demeure optimiste


En prévision de la rencontre des éliminatoires de la CAN entre la RDC et la Côte d’Ivoire, prévu samedi 11 octobre au stade Tata Raphaël de la Kethulle à Kinshasa, le capitaine des Léopards, Youssouf Mulumbu, a affirmé que l’objectif est de battre l’adversaire. Car, le match contre la Côte d’ivoire est un match important mais pas décisif’’.

‘‘On peut bien perdre à Kinshasa le samedi 11 octobre et nous qualifier en gagnant tous les autres matchs. Toutefois, il est clair que notre objectif sera de battre la Côte d’Ivoire. Je sais que le peuple est exigeant et a soif de victoire. Il faut donc qu’on reste sur notre lancée et qu’on se qualifie au bout’’, a accentué Mulumbu. Il a préféré se concentrer sur le match de la Côté d’Ivoire au lieu de parler des joueurs Assombalonga, Kachunga et Kazenga, absents contre le Cameroun et la Sierra Leone, ajoutant en ce qui concerne Mbokani qui reprendra les entraînements le vendredi 10 octobre, Diba et Mputu qu’ils se portent bien dans la mesure où ils ont déjà repris avec le terrain dans leurs clubs respectifs.

Le capitaine des Léopards a indiqué qu’avec leur retour, le Congo peut présenter une équipe très dangereuse en association avec Bolasie, Mubele, Mabwati, Kabangu et Bokila, qui ont été décisifs contre la Sierra Léone. Sans oublier les deux nouveaux, Nsikulu et Ngamukol qui peuvent aussi apporter un plus… ‘‘Personnellement, j’y crois’’, a-t-il tranché en stigmatisant l’attitude négative de ceux qui veulent diviser les joueurs expatriés et ceux évoluant au pays ‘‘C’est vraiment décevant car l’équipe nationale, ce n’est pas une question de professionnels ou de locaux. Nous sommes tous Congolais et l’objectif tant de l’entraîneur, des joueurs, du gouvernement, de la fédération que des supporteurs, c’est de nous voir nous qualifier et, ceci, quel que soit le statut du joueur qui est sur le terrain, du moment que le sélectionneur juge que c’est celui-là qui est le plus apte à figurer sur le terrain pour la circonstance. Je crois qu’on doit s’épargner de tels comportements. Arrêtons avec cette manie de vouloir toujours opposer les locaux aux professionnels. Déjà qu’on joue contre des adversaires, si, en plus, on commence à nous monter les uns contre les autres, je crois qu’on n’y arrivera pas. Restons unis, regardons tous dans la même direction et ce n’est que comme ça, ce n’est qu’ensemble qu’on pourra atteindre nos objectifs. En tous cas la qualification à la CAN 2015, moi j’y crois’’. A une question sur les conditions de rassemblement, Youssouf Mulumbu a indiqué que les choses se sont améliorées, le sociétaire de West Bromwich a indiqué que le groupe est ravi les choses s’améliorent, puisque cette fois-ci, les Léopards ne parlent pas de grève ou de quelconque réclamation, même s’il y a eu un souci avec les primes du match contre le Cameroun. En tant que capitaine, il est allé personnellement parler au président Constant Omari qui leur rassurés. Et cela s’est résolu car, dernièrement depuis l’Europe, ils ont reçu un appel du coach pour leur dire qu’il avait en sa possession de leurs de participation au match contre le Cameroun. Et, Mulumbu a été ravi que la fédération et le gouvernement aient tenu leur promesse.

Mulumbu pense que, comme partout, tous les joueurs sont conscients que ce sont seuls les résultats qui feront que ces conditions restent les mêmes ou qu’elles s’améliorent. Youssouf Mulumbu a révélé qu’il a perdu sa place au sein de son club à la suite des bons résultats réalisés par l’équipe sans lui, car, a-t-il expliqué, il était difficile que l’entraîneur change son équipe à son retour, même s’il sait qu’il va revenir. Tout dépend des efforts qu’il doit fournir pour que ce retour soit effectif rapidement.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.