Les Léopards réalisent un exploit à Abidjan


Les Léopards ont réalisé un exploit à Abidjan loin de la ville de Kinshasa, contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, dans le cadre de la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2015. Quatre buts à trois, c’est le score qui a sanctionné la partie entre les deux équipes nationales clasées dans le groupe D.

 

En concédant la défaite sur son terrain à l’issue d’un match fou contre la République démocratique du Congo (3-4), la Côte d’Ivoire a hypothéqué ses chances de se qualifier pour la phase finale de la CAN 2015. Les Léopards comptent désormais autant de points que les Eléphants dans un groupe D dominé par le Cameroun. Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas. Après l’avoir emporté il y a quatre jours en RDC (2-1), la Côte d’Ivoire est cette fois passée complètement à côté de son match. Si les Eléphants ont réagi rapidement, grâce Yaya Touré (24e), à l’ouverture du score des Congolais par Neeskens Kebano (21e), la suite va être plus compliquée. A la 33e minute, Junior Kabananga redonne ainsi l’avantage aux Léopards, et sur le coup d’envoi, les Congolais récupèrent le ballon, se déploient sur les ailes et un centre de la gauche parvient au second poteau pour Jeremy Bokila qui marque sans opposition. Face à des Congolais en état de grâce, seul Yaya Touré surnage. Le milieu de Manchester City inquiétant notamment le portier Kidiaba sur un corner qui tutoie la lucarne en fin de première mi-temps.

Les Eléphants réduits à dix

Dès la reprise, la poisse continue de peser sur la Côte d’Ivoire. Franck Kessie est surpris par une mauvaise relance d’un équipier et doit se jeter irrégulièrement sur Kabananga qui part seul au but. L’arbitre n’a d’autre choix que d’expulser le jeune défenseur du Stella Club (47e). Après ce nouveau coup sur la tête, les Ivoiriens se reprennent lentement. Wilfried Bony adresse un tir excentré qui oblige Kidiaba à plonger au premier poteau (54e). Dans la foulée, le gardien de la RDC se met encore en évidence devant Salomon Kalou qui place un bon tir sous la barre. Avec deux buts d’avance, les Congolais procèdent par contres. A la 69e, Salomon Kalou est tout heureux de récupérer un ballon passé au dessus de la défense congolaise pour, en deux temps, glisser le cuir sous le ventre de Kidiaba. Désormais déchaîné, Kalou y va de son doublé sur un exploit personnel dans la surface (3-3, 72e). Malgré leur infériorité numérique, les Ivoiriens vont alors faire le siège du but de Kidiaba, mais sans concrétiser. Fatigués, ils vont ensuite baisser le ton et finir par se faire surprendre. Sur une contre-attaque, le Congolais Bokila marque son deuxième but en se jouant avec beaucoup de sang-froid de la défense des Eléphants (4-3, 88e)


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.