Les Léopards sont obligés à faire un résultat à Abidjan !


A la 3ème place du groupe D des éliminatoires de la CAN 2015, la RD Congo se rend à Abidjan ce mercredi pour y affronter la Côte d’Ivoire lors de la 4e journée. L’équation est simple pour les Léopards : une défaite combinée à une victoire du Cameroun dans l’autre affiche de la poule serait synonyme d’élimination.

“Le match contre la Côte d’ivoire est un match important mais pas décisif. Car on peut bien perdre à Kinshasa le 11 et nous qualifier en gagnant tous les autres matchs.” En prononçant ces paroles avant le match face aux Eléphants lors de la 3e journée des éliminatoires à la CAN 2015, Youssouf Mulumbu n’espéraient sans doute pas que ce scénario se réalise. Et pourtant… battue devant son public par la Selephanto, la RD Congo se retrouve dans l’obligation de faire un résultat ce mercredi à Abidjan.

Avec seulement trois points au compteur dans un groupe D dominé pour l’heure par le Cameroun (7 points), un nouveau revers des Léopards à deux rencontres du terme viendrait porter un sérieux coup d’arrêt aux espoirs de qualification. Pire, si dans le même temps les Lions Indomptables venaient à battre la Sierra Leone, c’en serait alors terminé des rêves de CAN 2015 pour la troupe de Florent Ibenge.

Une côte d’Ivoire aux deux visages

A partir de ce constat, l’équation est simple pour les Congolais, qui devront aller à l’assaut des buts ivoiriens comme ce fut le cas lors de la seconde période du match aller disputée au stade Tata Raphaël. Incisifs, ils avaient pu recoller au score, avant de voir tous leurs efforts anéantis sur une réalisation de Max-Alain Gradel en fin de partie. Un schéma résolument offensif qu’il faudra pourtant tenter d’appliquer à nouveau, surtout face à une formation ivoirienne loin d’afficher une totale confiance avec une défense qui cherche toujours ses automatismes.

Sélectionneur des Eléphants, Hervé Renard ne s’y est pas trompé au moment de dresser le bilan de l’opposition aller et souligner les lacunes défensives de son équipe. “Les cinq dernières minutes de la première période ont été plus difficiles, où on a perdu un peu notre sérénité. Mais cela est dû à la pression du public et à l’état du terrain”, fait-il remarqué dans des propos relayés par Sport-Ivoire. “En deuxième période, l’adversaire y a cru. Le fait qu’on rate un penalty et qu’on ne puisse pas mener par deux buts à zéro, permet à l’adversaire de rester dans le match, de croire en ses chances et de pousser.”

Croire en leurs chances, les Congolais devront le faire pour espérer faire un résultats à Abidjan, et dans le meilleur des cas faire chuter les Ivoiriens pour se relancer dans la poule. Compliqué sur le papier, mais objectif loin d’être irréalisable. Il y va d’une participation à une phase finale de Coupe d’Afrique des nations.

Classement du groupe D

1er Cameroun (7 points)
2e Côte d’Ivoire (6 points)
3 RD Congo (3 points)
4e Sierra Leone (1 point)

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.