Les Corbeaux concentrés sur la dernière sortie


Programme chargé pour le TPM mais bien rythmé à l’occasion de sa seconde journée zambienne. Entre séance d’entraînement, interviewes, et… une balade, retour sur la journée de ce samedi à Ndola.

Après le décrassage de la veille dans la matinée, les Corbeaux revenaient le même vendredi après-midi pour une deuxième séance journalière. Laquelle séance d’entraînement avait réellement marqué le début du stage des Corbeaux en Zambie. Sous les regards des supporters locaux venus encourager les fils du terroir : Rainford KALABA, Jonas SAKUWAHA, Given SINGULUMA et KABASO CHONGO pas encore très connu dans les milieux sportifs zambiens, et les objectifs des photographes ou caméramans de la chaîne nationale zambienne, les protégés du Chairman Moise KATUMBI ont tous montré au staff qu’ils étaient concernés par la préparation. Dans cette bonne ambiance, l’attaquant malien Cheibane TRAORE a évoqué la nécessité de ce stage : « Cela se passe très bien en Zambie, c’est un très beau pays, et une très belle ville, Ndola, qui est calme… » a expliqué le numéro 25 du TPM avant de poursuivre : «  La température est similaire à celle de Lubumbashi.  Il est important de réaliser de bonnes séances d’entraînement pour se préparer non seulement pour le match de la 6ème journée face à V. Club à Kinshasa mais la suite de la compétition, avec les demi-finales. Je me sens bien physiquement et j’espère que je vais faire partie du groupe qui sera retenu pour ce match. Les séances d’entraînement seront dures mais très importantes pour se préparer et gagner sa place. » lesamedi, les Corbeaux ont travaillé seulement dans la matinée. Un régime de plus en plus poussé donc avec au menu des ateliers de trois équipes, marqués par des exercices de lucidité devant le but. Ensuite, Robert KIDIABA et ses coéquipiers ont pris part à une balade pour sortir de la routine, puisqu’ils sont tout simplement allés effectuer du shopping. Ce dimanche place à une seule séance d’entrainement dans la matinée puis deux le lundi, avant les deux matches amicaux prévus mardi.

A en croire Patrice CARTERON, un stage loin des bases du club est une occasion unique pour progresser : «  Il faudrait parfois savoir ce qu’on veut… pour ma part je sais que quand on est en stage les joueurs sont mieux et on a de très bonnes conditions de travail. Une bonne diététique et ça nous permet à chaque fois de franchir des paliers. Si aujourd’hui les joueurs ont envie de faire quelques semaines d’effort, on pourra espérer que le rêve devienne réalité, la qualification en demi-finale de la Ligue des Champions était un premier plan.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.