La CAF frappe le Rwanda et Etekiama Agiti


La CAF à travers sa Commission d’organisation de la CAN vient de rendre publique la décision sur le cas Etekiama Agiti/ Daddy Birori, le dimanche 17 août 2014. Il ressort de cette décision que le Rwanda est disqualifié des éliminatoires de la CAN-Maroc 2015 au profit de la République du Congo. Cette commission spécialisée a réagis suite à une réserve réglementaire formulée par la Fédération congolaise de football (FECOFOOT) quelques heures avant le match aller Congo-Rwanda disputé, le 20 juillet 2014, à Pointe-Noire, dans le cadre des préliminaires.

La réserve portait sur l’éligibilité du joueur Birori Dady, aligné avec le Rwanda, et qui évolue au sein de l’AS Vita Club de Kinshasa avec la nationalité congolaise (RDC), une autre identité, Etekiama Agiti Tady, et un âge différent. Suite à l’enquête ouverte par la CAF, sur la base des documents fournis par les fédérations du Rwanda, du Congo et de la RD Congo, et après audition du joueur au siège de la CAF, le 11 août 2014, il a été possible d’établir que les deux identités ne renvoient qu’à une seule et même personne. Bien que soutenant que le joueur ne dispose à leur connaissance que d’une seule identité, Dady Birori, la CAF a pu établir sur la base de lettres versées au dossier que la Fédération rwandaise de football (FERWAFA) avait convoqué le joueur sous le nom Etekiama Agiti Tady pour rejoindre l’équipe nationale du Rwanda. Sur la base de ces éléments et bien d’autres, la Commission d’organisation de la CAN décide, en application des articles 41 des règlements de la CAN, 82 et 83.1 du Code disciplinaire de la CAF, de:

1/ Suspendre immédiatement le joueur Etekiama Agiti Tady / Birori Dady jusqu’ à nouvel ordre et confirme son interdiction de jouer en club et équipe nationale.

2/ Déclare le Rwanda perdant de sa rencontre no.37 contre le Congo, éliminant le Rwanda définitivement de la compétition

3/ Qualifie le Congo à la phase des groupes éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations – Maroc 2015 au sein du Groupe A, en remplacement du Rwanda.

4/ Se réserve le droit de confirmer la durée exacte de la suspension du joueur et d’imposer des sanctions additionnelles si nécessaires lors de la prochaine rencontre de la Commission d’Organisation prévue le 17 septembre 2014

5/ Urge le joueur et les parties prenantes à régulariser la situation non-réglementaire de double identité. Ces décisions d’application immédiate sont susceptibles de recours conformément aux dispositions réglementaires en vigueur dans le Code disciplinaire de la CAF.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR