Jean-Fidèle Ingange : ‘‘Apenela nous donnait toujours des orientations’’


Après avoir tiré sa révérence en date du 8 juin dernier, Héritier Linge Mue-di Malila Apenela, ancien président de Coordination et Président du conseil suprême de l’AS Dragons continue à faire l’objet de bon témoignage sur sa vie et ses œuvres, particulièrement de la part de plusieurs amoureux du ballon rond de la capitale.

C’est le cas de celui fait par Jean-Fidèle Ingange Ikomo, Secrétaire général (SG) et ancien joueur du team rouge et Or de la capitale. Au cours d’un entretien avec la rédaction de L’Objectif, Ingange a indiqué que le défunt Apenela a laissé de nombreux souvenirs dans les esprits, en particulier ceux des Dragonmen. ‘‘Il nous donnait des orientations pour le bon fonctionnement de l’AS Dragons. Il me dirigeait de manière à remplir pleinement mon rôle’’, a affirmé le SG avant d’ajouter que ce sage lui a inculqué la notion de la patience, du dévouement et de la volonté qui l’ont permis d’accomplir parfaitement ses tâches. A en croire cet ancien des Dragons, le défunt était disponible en ce qui concernait les moyens pour répondre aux besoins de l’équipe. Car, en dehors de sa famille biologique, il considérait également l’AS Dragons comme sa famille. Il faisait preuve de beaucoup d’abnégation pour sauvegarder l’intérêt de l’équipe. ‘‘Il n’hésitait pas à mettre la main dans la poche pour acheter des joueurs. Il était également prêt à cotiser pour les besoins du club. Il prenait des initiatives dans le sens de faire avancer Dragons surtout lorsque l’équipe traversait des moments des crises’’, a-t-il indiqué. Il a révélé que c’est depuis l’âge de 18 ans qu’Apenela avait pris les rennes de l’AS Dragons.

Il a argué que la nouvelle du décès d’Apenela était accueillie comme un coup de tonnerre ‘‘qui m’avait frappé au cœur et m’avait plongé dans l’émoi’’. Vraiment, un grand choc qu’il n’arrivait pas à gérer, à l’en croire. En ce qui concerne sa position à propos des conflits qui ont conduit à la scission des Dragons, il a expliqué que le défunt avait gardé sa peau de Dragonman jusqu’à sa mort. Il était contre la division du club. A travers l’adage ‘‘le roi est mort, vive le roi’’, Ingange a affirmé qu’Apenela était certes mort, mais présent à travers les œuvres qu’il a laissées. Il a invité les Dragonmen à la cohésion et à l’unité pour que le team rouge et or revête de sa plus belle robe d’antan. Décédé à Kinshasa à l’âge de 76 ans, le président du Conseil suprême des Dragons a été mis en terre dans la localité de Nsiamfumu, à Muanda, dans la province du Bas-Congo. C’est depuis I969 qu’il a dirigé cette formation.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR