AS V Club : les étrangers, préjudices pour le club


Les Dauphins noirs de l’AS V Club matcheront les Soudanais de Al Hilal, dimanche 27 juillet au 27 juillet au stade Tata Raphaël de la Kethulle de Ryhove, dans le cadre de la 4ème journée de la Ligue des champions de la CAF. Pour rappel, lors de la journée précédente, les deux équipes se sont séparées sur la notre d’un but partout.

 

Après ce succès en terre soudanaise, il a été décrété un repos de 10 jours dans la mesure où la compétition devrait reprendre après la phase finale de la Coupe  du monde, Brésil 2014. Après ce moment de repos, la reprise d’entrainement est intervenue le 16 juin sous la houlette de Zico Kiadivila, coach adjoint du club. Au fil du temps de la préparation, les étrangers notamment Paolo Mondo (Camerounais), Issoufou et Abdelaziz (Burkinabés) ne se manifestaient pas. Les jours se sont suivis,   l’absence de ces étrangers se fait remarquée au cours de différentes séances d’entraînement, voire même dans des matches amicaux. Les Moscovites estiment que ces étrangers sont en train de causer préjudice après que le comité directeur du club ait déboursé de sommes colossales en vue d’obtenir les services de  ces joueurs. Un vieil adage stipule que : qui a bu boira ; c’est devenu une habitude pour Paolo Mondo.

Chaque fois qu’on décrète un repos, le Camerounais va toujours au delà. Et, les nouveaux venus au sein du club ne pouvaient qu’emboîter le pas. Certains supporters du club n’hésitent pas à condamner les dirigeants du club, lesquels ne tiennent pas rigueur à certains joueurs. Cette cacophonie au sein de V Club, pousse les sportifs à estimer que le team vert-noir ne possède pas un règlement d’ordre intérieur. Face à cette situation, Jean-Florent Ibenge Ikwange ne peut que se contenter de son effectif actuel pour la suite de la Ligue des champions.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.