Max Mokey : Un bilan largement positif


Un vieil adage dit : aux âmes bien nées, la valeur n’attend point de nombre d’années. Cela s’est concrétisé pour le club de la capitale, à savoir FC MK, sacré champion de la 50ème édition de la Coupe du Congo de football pour la deuxième fois d’affilée, au détriment de FC Saint Eloi Lupopo de Lubumbashi (1-0).

Les choses sont allées trop vite pour cette jeune formation, laquelle a vu le jour en 1995. Malgré son jeune âge d’existence, FC MK vient d’enregistrer dans les annales de la Coupe du Congo pour la deuxième fois d’affilée.  Au cours de cette saison sportive, le numéro un du club, monsieur Max Mokey a souligné que le bilan de MK est largement positif, après une participation à la Coupe de la CAF dont l’aventure s’est terminé au second tour, sans pour autant perdre la moindre rencontre. En suite, pour une première participation au championnat d’élite de la RDC, MK a fini sa course à la 4ème place. La prestation de cette équipe était une façon de bousculer la hiérarchie. Le patron du club a soutenu que la seule particularité, il faut être confiant, il faut croire, on croit qu’en Dieu. C’est ce qu’il faisait, ce qu’il va continuer à faire ces efforts.

C’est l’effort de son Dieu, lequel a fait qu’après 50 ans d’existence de la Coupe du Congo nous soyons sacrés champions. Il a reconnu que la venue de Bruno Bla au sein du staff technique a été indispensable. Car, c’est celui qui a reformé l’équipe à 90%. Et voilà, aujourd’hui, le résulta est là.

En ce qui concerne Dark Kabangu Kadima, il se sent très bien dans sa peau du champion du Congo pour la deuxième fois d’affilée. ‘‘Je me disais qu’il fallait gagner ce match, parce que nous avons commencé très bien et il était important de finir la saison en beauté’’, a indiqué Kabangu. Le sacre de FC MK à la Coupe du Congo est le symbole de l’apothéose.

 

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.