Binamungu et Mukeba, les fossoyeurs du football congolais ?


Théodold Binamungu et Joseph Mukeba, respectivement coordonnateur des équipes nationales et directeur technique national (DTN) sont en train de tuer le football congolais par leur façon de travailler. C’est ce qu’on nous pouvons retenir du point de presse animé par Santos Muntubile Ndiela dit Djalma, samedi 31 mai dans la salle de réunion de la Santa Vanella à Binza Pigeon dans la commune de Ngaliema.

 

Djalma a saisi la balle au bon pour révéler les péripéties du séjour des Léopards locaux en Afrique du Sud, dans le cadre du CHAN 2014, et dire tout haut qu’il n’est contre la FECOFA, mais il déplore le système ou la politique mise en place. Ensuite, Djalma a condamné avec dernière énergie le rôle néfaste de Théodold Binamungu. Alors que les joueurs étaient d’en train d’éprouver des difficultés, logés dans un hôtel indigne à la hauteur d’une équipe nationale. Binamungu s’est permis de vivre dans l’opulence, comme s’il était le parton de l’équipe nationale. Les difficultés des Léopards loin du pays ne lui disaient absolument rien, et cette situation pousse certains amoureux du ballon à se demander, si Binamungu est un fils du pays. ‘‘Vous imaginez, on arrive à un endroit pour s’entraîner, et les policiers nous chassent comme des petits chiens’’, puisque ce n’était planifié a indiqué Muntubile. Pendant le séjour sud-africain, la malversation avait caractérisé. Pourtant, ce sont les joueurs qui sont les principaux acteurs, sans lesquels l’équipe nationale n’existerait pas. Muntubile trouve mal que Joseph Mukeba et Binamungu puisent se liguer contre lui, malgré toutes les abnégations de Djalma au sein de l’équipe nationale. Au moment où il ne parvient pas à mettre à la disposition de l’équipe nationale une politique adéquate pour un avenir meilleur du football congolais. Découragé  du mauvais comportement de l’entourage des décideurs du sport roi congolais, Djalma ne compte plus diriger l’équipe nationale.

Apport d’un psychologue à l’équipe nationale

Muntubile invite les décideurs à honorer leur engagement en ce qui concerne les arrières de salaire. A propos de l’élimination des Léopards de moins de 20 ans at home, il appelle le directeur à rendre le tablier, puisque c’est une honte pour le pays. Les opérateurs sportifs estiment que ces deux fossoyeurs ont la main libre et personne ne peut le contrôler. Par rapport au phénomène 10%, Muntubile a éclairé la lanterne des sportifs. ‘‘J’aimerai vous dire quelque chose. Quand les joueurs bénéficient 7 500, cela signifie que moi je dois avoir le double. Comment se fait que puisse demander le 10 £ aux joueurs. Pour votre information, avant d’aller en Afrique du Sud, dans le cadre du CHAN, j’ai donné aux cadres 100 £ à la suite des difficultés financières. Je l’ai fait par amour du métier, puisque je suis passé par là. Je connais la souffrance des joueurs. Corrompre moi Santos à travers le 10%, ce sont des bobards’’, a accentué Djalma. Dossier à suivre.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.