Les Tupamaros apprécient la bravoure de Lazard Milosevic


C’est dans une atmosphère très critique que le coach principal de DCMP, Lazard Milosevic a dirigé le staff technique. Malgré les vents et marées, Milosevic a tenu bon jusqu’à tomber arme à la main lors de la dernière rencontre du tour final de la Coupe du Congo face à FC MK (1-2). Alors que la famille vert-blanc était rongée par la crise interne, Milosevic a tenu à aller au terme de sa mission lui confiée par les dirigeants.

Alors que les Immaculés commençaient à retrouver leur marque au niveau du championnat de la Division, c’était le moment choisi par les ennemis de DCMP pour plonger la grande famille dans l’émoi qui a conduit la division. Cette situation chaotique a arrêté le nouvel élan apporté par Milosevic au sein du club.  Les Tupamaros ne pouvaient qu’apprécier la bravoure de leur coach jusqu’au dernier de la saison sportive. Le patron du staff technique a tout de même regretté le départ massif de certains cadres de l’équipe, lesquels ont choisi d’évoluer dans l’autre camp. Eu égard à cette situation, il s’est contenté de continuer l’aventure avec les remplaçants (les joueurs de l’équipe c).

Au  début, les jeune gens ont tenu en barrant la route à AS Dragons et AS Royal de Mbandaka en phase qualificative de la Coupe du Congo. A l’étape suivante, soit le tour final ils ont osé en éliminant FC Lubumbashi Sport, mais tout a basculé face à FC MK lors de la dernière journée. Le rendement de Milosevic au sein du staff technique a été considérable, il mérité d’être reconduit, mais à une seule condition que l’organisation revienne dans la grande famille du team vert-blanc de la capitale. Les sportifs estiment que la division des Immaculés fragilise le football kinois. C’est comme qui dirait ecce homo !


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR