Les joueurs de Sanga Balende agressés à Kamalondo


Le match entre TP Mazembe et SM Sanga Balende a été un rendez-vous manqué, prévu dimanche 4 mai au stade TPM de la commune de la commune de Kamalondo de Lubumbash, dans le cadre de la 4ème journée du play-off du championnat de la Division I. C’est à la suite de l’agression des joueurs de l’équipe de Mbuji-Mayi avant le coup d’envoie de la partie très attendue par les sportifs de la capitale du cuivre, lesquels ont répondu en grand nombre.

Joint au téléphoné par votre rédaction depuis Lubumbashi, Serge Tshondo, médecin de Sanga Balende, a souligné que les supporters de Mazembe ont menacé la délégation de l’équipe de Mbuji-Mayi jusqu’à endommager le bus, auquel se trouve les joueurs, staff technique et autres membres du comité directeur dès l’arrivée de l’équipe au stade TPM. Malgré cette menace, Sanga Balende a fini par accéder au stade. C’était un moment cauchemardesque dans la mesure où, les brigadiers de ce stade et les agents de sécurité ont agressé copieusement les joueurs devant l’entrée du vestiaire prévu pour Sanga Balende. Dans cette situation confuse, le portier titulaire de l’équipe a perdu son doigt et l’adjoint a connu un problème de vision après que les agresseurs aient utilisé de l’insecticide. Face à cette agression, certains joueurs se sont réfugiés sur l’aire de jeu, alors que Don Bosco et V Club en découdraient. Cette agression avait occasionné l’arrête du match momentanément.   Serge Tshondo affirme que cette agression s’est déroulée au vu et au su des hommes en noir et du commissaire au match.

Au regard cette situation, 7 de Sanga Balende joueurs en état critique ont été acheminés directement dans un centre hospitalier de la place pour des soins appropriés sous la supervision de leur médecin. Amputé de ce nombre pour disputer la partie, Sanga Balende ne pouvait pas croiser le fer avec Mazembe. Malgré cela, les officiels du jour ont tenu à ce que la rencontre se joue, mais dans le camp de Sanga Balende tout le monde est demeure sceptique. Après 15 minutes d’observation, les officiels et les joueurs de Mazembe ont regagné les vestiaires. C’est un nouveau feuilleton au niveau de la Division I. Dossier à suivre.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.