Le stade TPM, de plus en plus un sanctuaire des violences


La 4ème journée du championnat de la Division a été marquée par 2 belles affiches (CS Don Bosco et TP Mazembe-SM Sanga Balende), toutes disputées au stade TPM de la commune de Kamalondo. C’est sur une fausse note que ce rendez-vous a eu lieu dans la capitale cuprifère.

Par ailleurs, le match entre TP Mazembe et SM Sanga a connu des incidents avant l’heure prévue par les organisateurs du championnat d’élite de la RDC. Les joueurs de Sanga Balende ont été victime de l’agression de la part de l’équipe visitée dès l’arrivée au stade TPM de la commune de Kamalondo. Cette agression a provoqué l’absence remarquée de certains joueurs, cela a poussé  le club de Mbuji-Mayi à prendre part à la rencontre, laquelle était attendue par les amoureux du ballon rond de la RDC. Ainsi, la fête a été gâchée à travers ces incidents, les deux équipes se retrouvées 24 heures, toujours dans le même cadre. Au finish, les Corbeaux sont sortis victorieux, soit 3-0.

Au regard de cette situation confuse, les amoureux du ballon rond estiment que l’arène de la commune de Kamalondo devient de plus en plus un sanctuaire des violences et troubles au cours d’un match de football. ‘‘La causse lointaine, c’est la non retransmission du match TP Mazembe et AS V Club lors de la première journée du championnat de la Division I’’, a supputé un amoureux du ballon rond.   Pour un avenir meilleur du football congolais, tous les sportifs sont invités à bannir avec des violences dans des stades.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.