Incidents sanglants du dimanche : V Club a décidé de participer aux frais funéraires


Le staff dirigeant de l’AS V. Club a décidé de participer aux divers frais funéraires aux côtés de gouvernement provincial, lequel s’est engagé de prendre en charge les obsèques. C’est dans cette optique que le comité de direction a mis en place une commission présidée par le vice-président du comité de direction délégué à la section volley-ball, Jean-Claude Kadima, qui centralise tous les contacts avec les familles des victimes.

 

C’est la quintessence de la réunion lundi 12 mai 2014 entre le comité de direction de l’AS V. Club, élargi au conseil suprême. Ce rendez-vous entre ‘‘Bana mbongo’’ a été supervisée par le président du club, Amisi Kumba. Les participants à la réunion ont saisi la balle au bond pour évaluer les douloureux événements survenus à l’occasion de ladite rencontre de la 6ème et dernière journée du play-off du 19eme championnat de la Division I. Amisi a déploré la perte en vies humaines enregistrée à l’issue de ce match où plusieurs de nos supporteurs ont trouvé la mort. Le comité de direction qui a pris soin, le même jour, de se rendre à la morgue de l’Hôpital général de référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo) présente ses condoléances les plus attristées à toutes les familles biologiques des victimes. Le staff dirigeant de V Club incrimine la responsabilité du drame de son match contre le TP Mazembe du dimanche 11 mai 2014 au stade Père Raphaël de la Kethulle à l’organisateur, indique le site du club vert et noir de Kinshasa.

A l’issue de la visite des installations du stade Père Raphaël, le comité Amisi s’est rendu compte qu’il n’y a pas eu écroulement d’un mur, lequel a provoqué l’accident ayant causé la mort de 15 supporteurs de la famille vert et noir, raison pour laquelle il impute la responsabilité de ce drame à l’organisateur qui ne l’a pas assumé comme il le fallait. Eu égard à cet événement malheureux, le comité de direction invite les supporteurs à rester calme et à ne pas céder au découragement dans la mesure où leur club se trouve toujours engagée dans une autre compétition plus prestigieuse : la phase de poules de la 18ème Ligue des champions de la CAF et salue, la décision du gouvernement pour la constitution d’une commission d’enquête qui devrait faire la lumière sur ces incidents malheureux.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.