AS V Club-Kano Pillars : absence remarquée de Paolo Mondo


Les préliminaires de la Ligues des champions de la CAF démarrent samedi 8 février        avec tant d’affiches dans les différentes arènes du continent. Si TP Mazembe est exempté de cette étape, ce n’est pas le cas pour l’AS V Club. Le team vert-noir de la capitale entre en danse dimanche 9 février dans un stade Tata Raphaël un peu rénové à la suite de la réfection financée par quelques dirigeants sportifs de la ville de Kinshasa.

Ce sont les Nigérians de Kano Pillars qui se présentent en premier comme adversaires des Dauphins noirs.  La rencontre entre ces deux équipes est une première en compétition organisée par la Confédération africaine de football (CAF). En ce qui concerne le match de ce dimanche, dans le camp de V Club, le défenseur axial camerounais Jean-Paul Mondo ne sera pas de la partie. Depuis qu’il est parti en vacances en Allemagne, il n’a pas toujours regagné le fief de V Club. Au cours d’un entretien, le coach principal de V club a tout de même regretté l’absence de son libéro pour ce match très capital. Qu’à cela ne tienne, Patrick Mampuya Lema sera utilisé à ce poste face aux Nigérians. Avant ce match de la manche aller, quelques joueurs sont à l’infirmerie. Il s’agit de Lema Mabidi et de Firmin Mubele, lesquels peuvent être récupérés quelques heures avant la rencontre.

Equipes aguerries

Il sied de noter que les Dauphins noirs ont affûté les armes sans les cadres de l’équipe nationale, retenus en raison de la participation de l’équipe nationale de la RDC à la 3ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN).  Malgré cette absence, le staff technique s’était contenté du groupe resté au pays. Il était question de multiplier des matches amicaux nationaux et internationaux au stade Tata Raphaël de la Kethule.  Les Dauphins noirs vont débuter la campagne africaine sans pour autant livrer quelques matches du championnat de la division I dans sa phase retour. Néanmoins, le staff technique s’est contenté des matches amicaux, quoique livré avec des équipes non aguerries. L’inspecteur kenyan de la CAF a visité les coins et recoins des installations sportives du complexe Tata Raphaël. Il est tour à tour allé voir les vestiaires des joueurs et ceux des officiels, les douches et les latrines complètement remises à neuf, les tribunes aux chaises repeintes, la tribune de presse pimpant neuve, la salle antidopage, une nouveauté sans oublier la pelouse synthétique…Toutes les conditions sécuritaires et sanitaires sont à présent réunies au stade.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.