Le stade des Martyrs fermé pour travaux de réhabilitation


Sur décision du gouvernement central, le stade des Martyrs de la pentecôte sera fermé le 20 décembre pour les travaux de réhabilitation qui se dérouleront pendant 13 mois. L’information a été livrée à la presse par le secrétaire général aux Sports et loisirs, Barthelemy Okito Olela.

Il a indiqué que cette décision est intervenue après la demande des Chinois qui devront assurer cette réhabilitation pour permettre à l’arène de la commune de Kinshasa de retrouver sa belle robe d’antan.  Après l’annonce par le secrétaire général aux Sports, les occupants de quelques locaux du complexe omnisports des Martyrs ont d’ores et déjà pris des dispositions nécessaires pour ne pas être surpris à la date prévue pour le début des travaux.  Dans l’entre temps, le village de la Francophonie a été détruit après quelques mois d’opérations.  Selon l’administrateur gérant du stade, Mwamba Muhinkoke Mwamus, le village de la Francophonie a été transformé par certains citoyens en maison de passe.

Une fois les travaux amorcés, aucun accès ne sera toléré au stade. Seuls les agents engagés seront autorisés pour y accéder. Le programme du gouvernement en rapport avec la réhabilitation des infrastructures indique qu’après le stade des Martyrs, ce sera le tour du stade Tata Raphaël de la Kethule et des terrains d’entraînement comme les stades Vélodrome de Kintambo, Cardinal Malula et le terrain de Shark club de la commune de la Gombe.  A la fin des travaux, le stade des Martyrs va sans nul doute répondre aux normes internationales pour bien abriter la compétition réservée aux moins de 23 ans.

Dans le registre de la réhabilitation, les sites de Mbuji-Mayi et Kisangani sont également concernés.  Il est prévu la construction de nouveaux stades devant répondre aux normes de la CAF et de la FIFA ainsi que des terrains d’entraînement. Barthelemy Okito demeure optimiste sur une bonne organisation de ce rendez-vous en terre congolaise.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.