Le CS Sfaxien en pleine euphorie


A en juger par les comportements et commentaires tunisiens qui ont suivi la victoire de samedi soir à Radès, le menuisier du club sfaxien doit avoir déjà démarré la fabrication de la vitrine qui exposera la 10ème Coupe de la Confédération CAF. Dans l’environnement du CSS, personne ne semble douter de la conquête du trophée pour la 4ème fois. Mis à part le coach Ruud KROL, plus enclin à la prudence.

TOUR D’HONNEUR SFAXIEN…– Au coup de sifflet final, samedi dans l’arène olympique de Tunis, les gladiateurs sfaxiens ont offert à leurs fans un petit tour d’honneur qui a marqué Patrice CARTERON. “Il faudra s’en souvenir en préparant le match retour” notait le coach du TPM. L’ancien arrière latéral de Lyon et St Etienne ne goûtait pas non plus la question d’un journaliste lui rapportant que Mohamed DAOUD, coach adjoint du CSS, avait relevé “le manque de profondeur du jeu congolais”. Et sa réplique fusa : “Qu’il parle plutôt de son équipe, et moi je parlerai de la mienne…!”

LE CONSTAT QUI FAIT MAL.– Le technicien numéro 2 du CS Sfaxien, ouvrant la conférence de presse, avait mis le doigt sur l’une des clés du match : “on sentait leurs arrières latéraux fatigués et on a su en profiter en passant par les côtés”. Sur les deux buts en effet, le grand Fakhredine BEN YOUSSEF, homme du match, s’est échappé, une fois à droite, une fois à gauche, pour servir deux caviars à NDONG et KHEMISSI. Deux buteurs du soir qui n’ont pas trouvé d’opposition pour fusiller KIDIABA, par ailleurs impeccable mis à part une sortie ratée à la 86e minute.

KROL CONTENT MAIS CALME.– De son côté, l’entraîneur principal Ruud KROL réagissait en vieux renard : “Je suis bien sûr content de mes joueurs et du score car c’était un match difficile. Le fait de marquer rapidement nous a beaucoup aidés. Mais attention, ce n’est pas fini, il reste un match à bien négocier… Et j’avoue que Mazembe pratique un football que j’aime bien.”

“LE TEMPS” S’EMBALLE.- Le discours nuancé du technicien hollandais contrastait avec l’exaltation du reporter du journal “Le Temps” pour lequel tout est joué. M. RACHED s’emballe ce dimanche : “Le CSS a réussi sa mission en remportant la 1ère manche 2-0. Un score qui met l’équipe sfaxienne àl’abri lors du match retour”. Et cet expert du ballon de relever que Mazembe a été dangereux par la vitesse du Tanzanien… MPUTU !

“LA PRESSE” APPLAUDIT.- L’autre quotidien tunisien “La Presse” ne tire pas de plans sur la comète, mais souligne la performance de la formation sfaxienne en titrant “Quelle maîtrise!” Il est vrai que le CSS n’a pas volé son succès au terme d’un match musclé mais correct, dirigé par un arbitre gabonais irréprochable. Un match au cours duquel le face-à-face des stars Ben YOUSSEF – Trésor MPUTU a largement tourné en faveur du premier nommé. CARTERON avait eu raison d’annoncer avant le match que ce Ben YOUSSEF a du talent…

FAIRE UN MATCH EXCEPTIONNEL.– Les Mazembiens sont rentrés tête basse à l’hôtel Regency de Gammarth. Dans le bus, on entendait une mouche voler. Avant de reprendre l’avion vers 1 heure, après avoir dîné sans beaucoup d’appétit, Patrice CARTERON résumait bien la situation : “Il faut se préparer pour faire un match exceptionnel samedi”

La victoire finale est à ce prix.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.