Malgré les difficultés financières : Santos Muntubile fait preuve de patriotisme


La RDC est le 15ème pays à obtenir son visa pour la phase finale de la 3ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), prévu en Afrique du Sud au mois de janvier de l’année prochaine.

Les Léopards ont rendu cette qualification possible grâce à leur belle prestation face aux Lions Indomptables du Cameroun, dans le cadre du match de barrage de la spécialité. Les choses n’ont pas été faciles pour les Léopards locaux, suite à quelques difficultés financières rencontrées avant le déplacement de Garoua au Nord du Cameroun pour matcher les Lions Indomptables. Pour rappel, les hommes de Santos Muntubile avaient quitté la capitale à quelques heures du match, faute des moyens financiers.  Malgré cela,  ils se sont imposés devant le public camerounais. Au regard de toutes ces difficultés financières, le coach principal des Léopards ne s’était pas découragé pour honorer le drapeau congolais. Au contraire, Djalma a fait preuve de patriotisme pour que la RDC participe au rendez réservé aux joueurs évoluant dans leurs championnats respectifs. Djalma avait prêché par le bon exemple pour éviter l’absence à la 3ème édition du CHAN, après le faux pas réalisé devant les Diables rouges de la République du Congo.

Prise de conscience

Après ce faux pas, Muntubile avait réuni tous ses joueurs pour leur dire que c’est à prendre ou à laisser. ‘‘On n’oublie d’abord le problème d’argent présentement pour nous concentrer sur le dernier match, dernière chance pour la qualification’’, a souligné Djalma.  Tout le groupe avait pris conscience de la situation et la qualification était rendue possible. Les opérateurs sportifs déplorent cependant le comportement des décideurs politiques qui ont pris l’habitude de négliger les nationaux lorsqu’un fils du pays se trouve à la tête du staff technique de l’équipe nationale.

Malgré toute la léthargie au niveau du gouvernement, Muntubile à aucun moment n’avait mobilisé la presse pour dénoncer cette négligence des autorités à l’égard des nationaux.  Quoique le gouvernement tarde à faire signer le contrat de travail à Santos,  ce dernier continue toujours à servir la nation.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.