Luc Mangala : ‘‘C’est l’incompétence du numéro un de la délégation qui est à la base de la défection’’


A travers cette interview, Luc Mangala, agent des footballeurs congolais a remis les pendules à l’heure en rapport avec la défection des athlètes dans le cadre des 7èmes Jeux de la Francophonie organisés à Nice en France. Il n’est pas allé par quatre chemins pour éclairer la lanterne des sportifs congolais après les multiples spéculations qui ont alimenté la chronique tout au long de la compétition.

Irisfootball.com : Lors de la participation de la RDC aux 7èmes Jeux de la Francophonie,   on a enregistré quelques défections d’athlètes dans la délégation de la RDC,  notamment des footballeurs. Dans les milieux des sportifs,  vous êtes indexés sur cette affaire. Comment réagissez-vous face à ces accusations ?

Luc Mangala : Personnellement, je suis un peu déçu de ce qui s’est passé à Nice en France à l’occasion des  7èmes jeux de la Francophonie. Toutes ces accusions sont fausses, malgré ma présence sur les lieux de la compétition. Ma présence à Nice s’inscrivait dans le cadre de mon travail, car je suis un agent des joueurs. Vous savez que notre équipe nationale regorge des joueurs talentueux. Au regard de mon travail, c’est tout à fait normal que je sois présent pour assister à la compétition. Mais, ce qui m’étonne sur ces accusations, c’est de savoir comment un agent des joueurs peut prendre un athlète dépourvus des documents administratifs, sans l’accord de son club d’origine et comment le club acquéreur peut procéder au paiement des indemnités de transferts. C’est inconcevable.

Ne trouvez-vous pas que c’est l’image du football congolais qui est ternie ?

Moi,  je pense que l’image du football congolais n’est pas ternie. La dernière défection des Congolais ne concerne pas uniquement la FECOFA ou le football dans la mesure où il y a eu des basketteurs, des pongistes et autres lutteurs traditionnels, lesquels se sont volatilisés dans la nature. Le nœud du problème, c’est l’encadrement de toute la délégation.  Le numéro un de cette délégation n’était pas à la hauteur de la tâche lui confiée par le gouvernement.  A mon avis, les différentes fédérations doivent s’en prendre au chef de la délégation congolaise. Vous savez que la RDC avait livré deux matches respectivement face au Niger (5-1) et à la Côte d’Ivoire (1-2). Mais, ce monsieur n’est jamais venu assister les Léopards pendant qu’ils mouillaient les maillots pour l’honneur du pays. Il n’avait pas la compétence d’encadrer toute la délégation. Pour preuve, il n’y avait pas la défection des footballeurs, mêmes les basketteurs. C’est l’incompétence du numéro un de la délégation qui est à la base des défections. On ne peut pas passer le temps à condamner Luc Mangala qui n’est ni agent des basketteurs ni des lutteurs, mais c’est un agent des footballeurs uniquement. Pour moi, c’est un faux problème. Vivien Mayele et autres Hénoch Ekangemene appartiennent à leur club.  Ce n’est pas de cette façon qu’ils peuvent quitter leurs clubs.

Quel est votre point de vue sur l’organisation de la CAN U-23 confiée à la RDC en 2015 par la CAF ?

Il est grand temps que notre pays commence à s’organiser pour abriter cette compétition de grande envergure. C’est vraiment un point positif pour le comité exécutif de la FECOFA. L’organisation de cette compétition en sol congolais sera un challenge. Je suis très content que la CAF puisse nous accorder l’organisation de ce championnat. Une bonne organisation de l’équipe permettra à la nation d’inscrire son nom dans les annales du football africain.

Vos relations avec la FECOFA sont-elles au beau fixe ?

Il n’y a aucunes divergences entre la FECOFA et Mangala puisque je suis un agent des joueurs licenciés de la fédération. Ce qui s’est passé à Nice n’à rien à avoir avec l’organe technique du football congolais.

Un petit mot en ce qui concerne la première participation de FC MK en campagne africaine

Depuis un certain temps à l’étranger, on ne parle plus que de Mazembe, V Club et DCMP. On accorde l’attention aux équipes qui essayent de s’organiser. MK a remporté la Coupe du Congo. On ne peut qu’encourager cette jeune équipe pour sa première participation en Coupe de la CAF. Qu’ils travaillent avec beaucoup de sérénité pour le bonheur du football congolais.

Votre message particulier par rapport à cet entretien ?

Je suis très content que vous m’ayez accordé cette interview, une opportunité pour remettre les pendules après tout ce qui s’est passé à Nice.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.