Jeux de la Francophonie : des précautions à prendre dans l’avenir


La sécurité est désormais renforcée sur le site des Jeux de la Francophonie à Nice où une vingtaine d’athlètes , dont sept Djiboutiens, trois Ivoiriens et treize Congolais, ont fait défection depuis le début de la compétition, a annoncé  mercredi  le Comité national des Jeux de la Francophonie (CNJF).

Ces mesures de renforcement de la sécurité concernent notamment le contrôle de l’accès aux lieux d’hébergements dans les résidences universitaires où logent les athlètes. Pour le directeur du CNJF, Bernard Maccario, qui justifie ce forfait par la manipulation des compétiteurs par les agents sportifs  faisant miroiter  à ces jeunes le recrutement dans de grands clubs européens, « depuis une vingtaine d’années, tous les grands événements sportifs à rayonnement mondial vivent ce type de situation ». 2 500 jeunes âgés de 18 à 35 ans, venus de 54 pays de la Francophonie participent aux Jeux de la Francophonie ouverts officiellement depuis samedi 6 septembre à Nice


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR