Hugues Bedi à la recherche d’un nouveau club


Les clubs tunisiens ne réussissent pas très bien aux joueurs congolais. Après le dossier BESALA à l’Espérance de Tunis, la FIFA a reçu celui qui oppose Hugues BEDI MBENZA au Club Africain. Un BEDI qui est à Kinshasa, dans l’attente d’un 3e nouveau club depuis son départ de Mazembe.

Flash back : au terme d’une saison 2011/2012 passée sous les couleurs d’Anderlecht, avec Patou KABANGU mais en jouant trop peu à son goût, BEDI demande à partir malgré son contrat de 3 ans. Et dans la foulée, les « Mauves » le transfèrent au Club Africain de Tunis.Le choix semble judicieux puisque le milieu de terrain dispute 7 matches de la phase retour avec la formation de Bad Jedid. Hélas, il se blesse (claquage) et ne peut participer aux play-offs. Bien qu’il ait montré tout son talent, son indisponibilité le classe parmi les « indésirables » car BEDI occupe une place d’étranger dans l’effectif. Il ne perçoit ni la part de prime à la signature restant due ni les salaires mensuels.

Le 6 juillet le site Kawarji, dans sa rubrique « Rumeur » écrit : « Après Khaled LAMMOUCHIA, un autre joueur étranger du Club Africain s’apprêterait à faire des valises après un court séjour au parc A. Il s’agit de l’international congolais BEDI MBENZA, dont l’aventure avec la formation tunisienne n’aura duré que quelques mois… Malgré le talent indiscutable du congolais, les dirigeants clubistes ont estimé que les places d’étrangers au sein de leur formation sont très chères, d’où la recherche d’éléments qui apporteront un apport important au jeu de l’équipe… » Devant cette situation inacceptable, l’ancien relayeur du TPM décide de porter plainte à la FIFA – avec les conseils de l’avocat belge Me Laurent DENIS – et de quitter la Tunisie. Le contrat rompu de manière unilatérale par son club, BEDI s’estime joueur libre. Il séjourne dans la capitale congolaise et attend que son agent lui trouve une nouvelle destination. Souhaitons-lui de pouvoir rejouer au plus vite.

Notons que malgré les dénégations de son président Slim RIAHI, lequel prétend avoir payé tout le monde dans les temps, les joueurs du CA avaient entamé une grève de l’entraînement à cinq jours de la reprise de la saison ! Dommage pour la réputation de ce club le plus populaire du pays.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.