Les décideurs négligent la Coupe du Congo


La 49ème édition de la Coupe du Congo de football s’est clôturée mardi 30 juillet au stade Socol de Boma dans la province du Bas-Congo avec le sacre de FC MK Etanchéité de Kinshasa au détriment de la formation de l’AS Vutuka de Kikwit sur la note de 1-0.

Selon le règlement de la FECOFA, le vainqueur de la Coupe est le représentant de la RDC en Coupe de la Confédération en compagnie du troisième de la Division I, à savoir CS Don Bosco.  Pour atteindre la finale de la Coupe du Congo, le club peut disputer 7 ou 8 matches pour occuper la plus haute marche du podium. Sur son passage, le vainqueur de la Coupe du Congo croise souvent sur son chemin les équipes inexpérimentées. Par conséquent,  le champion de la Coupe du Congo quitte la compétition prématurément. Les opérateurs sportifs indexent les dirigeants de la Fédération congolaise de football association (FECOFA).

Attention particulière

‘‘ Depuis que Constant Omari et sa bande se trouvent à la tête de la fédération, ils sont en train de négliger la Coupe du Congo. Ils ne parviennent pas à vendre l’image du football congolais à travers cette compétition. Pourtant, ils ont tous les atouts pour y parvenir. Il peut s’agir du problème de confiance. ‘‘Comment une compétition qui conduit à la campagne africaine ne peut pas être médiatisée par les organisateurs’’, a philosophé un amoureux du ballon rond. En ce qui concerne le public, les amoureux du ballon rond ne viennent pas en grand nombre pour assister à la rencontre.

Curieusement, lors de la finale disputée au stade Socol de Boma entre MK et Vutuka, le public est venu en grand nombre, quoique les deux équipes soient venues d’autres provinces du pays.  Le souhait de tous les sportifs est que les décideurs accordent une attention particulière à la Coupe du Congo dans le souci d’avoir un champion compétitif.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR