Les nuages du football congolais planent sombre


La dernière prestation des Léopards locaux face à l’équipe correspondante de la République du Congo dans le cadre des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Afrique du Sud 2014 continue à alimenter les débats dans les milieux des amoureux du ballon rond de la RDC.

Car, lors de cette empoignade, le coach principal des Léopards, Santos Muntubile avait misé beaucoup plus sur une ossature jeune. C’était une équipe des Léopards sans état d’âme, sans une star capable d’apporter du tonus et de conduire ses partenaires de l’avant face à une équipe congolaise très sereine. Pour certains observateurs, Muntubile est pardonnable dans la mesure où il avait travaillé avec des moyens de bord pour aligner une équipe de ce genre. Privé de quelques cadres de TP Mazembe, Muntubile s’est contenté des joueurs qui se sont distingués au cours de la saison, en dépit du fait que le championnat congolais n’honore pas le football.

Loin de trouver le bout de tunnel

Les opérateurs sportifs condamnent beaucoup plus les dirigeants de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) laquelle est dirigée par Constant Omari Selemani, surnommé ‘‘L’homme moderne’’. La contreperformance des Léopards dans les différentes compétions auxquelles ils ont pris part s’explique par le fait que les dirigeants du football congolais manque une bonne politique sportive pour permettre à la RDC de retrouver son statut d’antan. Pourtant, dans ses interventions médiatiques, Omari ne cessait de noter que l’équipe nationale devait être basée sur l’ossature locale. Depuis lors, rien de concret n’a été fait étant donné que lors des éliminatoires de la CAN ou du Mondial, les locaux étaient comptés au bout des doigts.  Selon un analyste, la réélection de ‘‘l’Homme moderne’’ et toute sa bande n’apportera rien. Au contraire,   l’avenir du football demeure sombre. Le football congolais est loin de trouver le bout du tunnel.

Choses sérieuses

Avec le championnat de la Division I qui se joue en manche unique, comment être en mesure de réussir le décollage ? Après un moment tumultueux, la République du Congo commence à se positionner sur le plan footballistique. La sélection des Diables Rouges était basée, à majeure partie,  des joueurs des Léopards de Dolisie. Au total, 9 sociétaires de Léopards de Dolisie ont fait partie de l’équipe qui a effectué le déplacement de Kinshasa pour défier les Léopards devant le public de l’arène de la commune de Kinshasa. Les férus du ballon rond qui avaient effectué le déplacement du stade des Martyrs, avaient remarqué une cohésion remarquable au cours de la partie. Les responsables de la FECOFOOT ont vite compris qu’il va falloir mettre de l’ordre dans la boutique pour un avenir meilleur de leur football. Dans le camp de Congo/ Brazza, rien n’est fait au hasard. La participation des Diables Rouges aux éliminatoires de la Coupe du Monde démontre que les choses sont prises au sérieux.  Omari et sa bande sont invités à se préoccuper de l’avenir du football de la RDC.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.