Bâtir une nationale autour de la génération Youssouf Mulumbu


Après que les Léopards de la RDC soient éliminés au premier tour de la dernière CAN organisée en Afrique du Sud 2013 et après le fiasco aux éliminatoires de la Coupe du monde, Brésil 2013, les autorités pays en général et en particulier ceux du football, doivent se mettre autour d’une même table afin de cogiter sur ce que sera l’avenir de l‘équipe nationale pour les échéances futures.

Soucieux du développement  harmonieux et de l’épanouissement de leur football, les analystes du football Congolais pensent que l’équipe nationale devait être bâtie autour de Youssouf Mulumbu, capitaine des Léopards et milieu de terrain de West Bromwich d’Albion, club évoluant en ligue I du championnat anglaise. Selon eux, les Congolais devront profiter de la personnalité de Mulumbu entant qu’individu, parce qu’il a une tête bien faite. Il faut également profiter de son expertise sur le plan professionnel. En effet, il est le prototype de Chris Shabani Nonda, un footballeur discipliné durant toute sa carrière. Animé par le sens du patriotisme, Mulumbu joue pleinement  son rôle entant que capitaine. Il a plusieurs atouts qui font de lui un digne capitaine de l’équipe nationale. Les sportifs ne cessent de se demander pourquoi, on ne lui avait pas attribué le brassard de capitaine lors de la phase finale de la dernière CAN disputée au pays de Nelson Mandela, du fait le capitaine choisi par Claude Leroy avait tapé à côté de la place pour des exercices élémentaires (lecture avant match).

Il est en mesure de convaincre les autres footballeurs Congolais de l’Europe et d’ailleurs d’enfiler le maillot de l’équipe nationale. Ces derniers à leur tour, n’hésitent pas de répondre à l’invitation de Mulumbu pour des raisons évidentes. C’est notamment le fait qu’il évolue au sein de grands clubs sur le plan mondial. Les sportifs pensent qu’il est grand d’avoir un sang nouveau dans l’équipe nationale. ‘‘Rien ne sert à sélectionner au regard de leur nom, le poste dans les rangs de l’équipe nationale doit être mérité pour tout le monde’’, a interpellé un amoureux du ballon rond.  Les opérateurs sportifs ont besoin de la nouvelle génération composée de Mulumbu, Cédric Mongongu, Distel Zola, Cédric Makiadi, Landry Mulemo, Parfait Mandanda, Gabriel Zakwani, Hervé Ndonga, Yannick Bolassie et autres Chancel Mbemba.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR