B. Okito et Kiaku Mbuta rassurent sur la réhabilitation d’infrastructures sportives dans le Bas-Congo


Environ cinq stades de la province du Bas-Congo feront bientôt peau neuve. Il s’agit des stades Lumumba, Damar (Matadi), Socol (Boma), Kitemoko (Mbanza-Ngungu) et celui de Kasangulu qui seront dotés de gazons synthétiques. Pour être pragmatique, le gouverneur Jacques Mbadu dit ‘‘Ya matindika ve’’ avait déjà fait la commande de ces pelouses synthétiques.

Plus d’inquiétudes dans la mesure où le gouvernement a déjà donné son accord pour que ces travaux débutent. Le secrétaire général aux Sports, Barthélemy Okito, a même effectué une mission d’inspection à Kasangulu, Mbanza-Ngungu, Matadi et Boma pour se rendre compte e l’état de ces stades. Il l’a expliqué, lundi 22 juillet, au cours d’un point de presse qu’il a co-animé avec le commissaire provincial aux Sports du Bas-Congo, Edo Kiaku Mbuta, au Salon Rouge du stade des Martyrs. Pour Barthélemy Okito, la réhabilitation de ces infrastructures permettra  d’améliorer les prestations des sportifs dans cette province. Durant son séjour, le secrétaire général aux Sports a vulgarisé la loi sportive et il a lancé des Jeux provinciaux au Bas-Congo.  Edo Kiaku Mbuta rassure les amoureux du ballon rond que les travaux de réhabilitation de ces stades débutent bientôt et leur appelle à la patience. Le plan de réhabilitation de ces stades a été conçu par le gouverneur Jacques Mbadu.

Evolution de toutes les activités

Le gouvernement est appelé à acheter à USD 750 000 stade de Mbanza-Ngungu à la famille  Kitemoko avant de lancer les travaux de réhabilitation. Selon des sources concordantes, le plan d’aménagement du stade Lumumba prévoit 20 000 places,  25 000 places pour Kitemoko,  25 000 places pour Socol à Boma et 15 000 places pour Damar où une salle des sports de 4 000 places sera également construite. A Kasangulu, le stade sera reconstruit le fait que les vestiaires se trouvent hors stade et coutera USD 1 à 2 millions au gouvernement provincial du Bas-Congo. Okito a indiqué que la réhabilitation des stades Socol et Damar nécessite respectivement USD 5 millions et USD 3 à 3,5 millions tandis que celle du stade Lumumba 6 USD millions.

Des sources proches du gouvernorat du Bas-Congo affirment que ces travaux pourront terminer d’ici 18 mois. ‘‘Les moyens proviendront de la province et du gouvernement central’’, a soutenu Okito. La balle se trouve maintenant dans le camp de sept sociétés soumissionnaires qui assureront ces travaux.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.