Un dimanche de casses à la Division I au stade TPM


La LINAFOOT et le TP MAZEMBE avaient tout mis en œuvre, dimanche, pour que le 1er derby local à Kamalondo se déroule dans les meilleures conditions. L’accueil de l’équipe visiteuse, des joueurs aux supporters, a particulièrement été soigné. Mais ce lundi matin, le bilan matériel du derby laisse perplexe…

 

Les joueurs de Lupopo ont d’abord refusé d’accéder à leur vestiaire avant le match. Ils ont pris le parfum de désodorisant qui y flottait pour une odeur suspecte… Le TPM a même proposé d’échanger les vestiaires mais ce n’est qu’à la pause que les Lumpas sont entrés dans leur cabine et ont constaté que rien n’était anormal. Après le match, certains d’entre eux ont longuement goûté aux bienfaits d’une douche réparatrice. Ceci pour la petite histoire.

Si tout s’est fort bien passé côté acteurs, il n’en a pas été de même côté spectateurs. Voici le constat dressé ce lundi matin par Edile Construction, l’entreprise qui a bâti le stade et gère son entretien :

– tribune latérale A : 303 sièges fissurés, deux supports de treillis séparateurs (tribune-aire de jeu) endommagés ;

– tribune centrale : 11 sièges arrachés et 1 cassé ;

– tribune latérale B : 2 sièges fissurés ;

– urinoirs : 2 boutons poussoirs cassés.

C’était en ce dimanche 23 juin 2013 le 33ème match disputé au nouveau stade TP Mazembe. Aucune rencontre précédente n’avait fait de dégâts. Il aura donc fallu attendre la visite des voisins lushois pour déplorer ce vandalisme inacceptable. Faudra-t-il s’étonner si la LINAFOOT décide de faire jouer le prochain derby à huis clos ?


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.