Le stade Tata Raphael dans les oubliettes


Les spectateurs qui se sont déplacés dimanche 21 avril pour le match de la 6ème journée de la Division I entre L’AS V Club et FC Rojolu (6-0) ont observé une insalubrité remarquable dans l’arène, à savoir le stade Tata Raphael situé dans la commune de Kalamu.

Ce stade mythique traduit aujourd’hui, à n’en point douter, la piètre image du football congolais. Aux alentours du stade, on retrouve des marres aux eaux stagnantes, des gargotes communément appelés Malewa, toutes sortes des sachets d’emballage jetés par des supporteurs et des commerçants ambulants. Dès l’entrée du stade aux escaliers, on peut être surpris par des montagnes d’immondices qui s’entassent. Malgré la succession des ministres des Sports et différents comités de gestion, le stade qui a servi de cadre au Combat du siècle (dernier) entre Mohamed Ali et Georges Foreman en 1974 a du mal à retrouver son statut et sa beauté d’antan.

Triste sort

Certains sportifs attribuent l’état actuel du stade Tata Raphaël à la négligence notoire des autorités politiques. Face à cette image honteuse, les amoureux du ballon rond préfèrent rester à la maison plutôt que de prendre d’assaut des stades où règnent l’insécurité et l’insalubrité du fait d’une carence des toilettes.   ‘‘Les recettes réalisées au cours de différents matches pourraient constituer une aubaine pour la réhabilitation du stade en vue de le rendre salubre’’, a soutenu un sportif. Rappelons que le stade Tata Raphael existe bien avant  l’indépendance et fait partie de l’histoire du pays.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.