Le comité de gestion sans complaisance


Le comité de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) fonctionne sans complaisance au cours de cette saison. L’entité organisatrice du championnat d’élite de la RDC vient de frapper les équipes qui marchent en marge des textes. Au cours d’une séance de travail du mardi 23 avril à Kinshasa, la commission de discipline de la LINAFOOT vient de sanctionner TP Molunge de Mbandaka, DC Virunga de Goma et trois arbitres.

 

 

Au regard de cette décision, le club de Mbandaka perd son match contre DCMP (0-0) à Kinshasa par forfait. Il est reproché au club de l’Equateur d’avoir aligné le joueur Dongo Karim pour double affiliation. Il perd aussi trois autres matches déjà joués par forfait. Il s’agit de ceux livrés contre V club (0-2), TC Elima (2-2) et Don Bosco (1-1). Par contre, DC Virunga perd son match livré face à Saint Eloi Lupopo par forfait (0-2). Cette rencontre n’était pas arrivée à termes suite au jet des projectiles des supporters de l’équipe locale sur l’aire de jeu. Les Gomatraciens perdent aussi trois autres points sur ceux déjà acquis et devra réparer tous les préjudices tant matériels que corporels causés lors des incidents survenus lors du match. Le club de Nord-Kivu devra aussi payer une amende correctionnelle de deux mille trois cent dollars américains endéans huit jours. Il ressort de cette réunion que Virunga disputera toutes ses rencontres à Bukavu jusqu’avis contraire. La commission de discipline a aussi suspendu les résultats de deux autres matches jusqu’à l’aboutissement de l’enquête.

Le premier concerne le match entre TC Elima- DCMP (1-1) du 27 mars. Les immaculés ont accusé TC Elima d’avoir aligné deux joueurs non en règle : Patou Kingo et Kikuaka Ndala.

Le second résultat suspendu est celui de la rencontre Tshinkunku- Saint Eloi Lupopo (1-1) du 7 avril. L’équipe de Lubumbashi a accusé celle de Kananga d’avoir aligné cinq joueurs non qualifiés, à savoir Kadima Mutune, Kubidisa, Katende Mwanza, Bula Lusamba et Lumu Mwamba.

 

Les hommes en noir aussi

 

Les hommes en noir ne sont pas du tout épargnés, 3 trois arbitres. Il s’agit de Mupemba Kongolo écope de douze mois. Il est reproché à Mupemba de ne s’être fait pas photographié avec deux joueurs de Lupopo qui ont joué lors du match du 21 mars (contre Don Bosco, 0-0). Ces deux joueurs ont joué avec des cartes d’identité et non des licences qui seraient encore au niveau de la Fédération congolaise de football association (FECOFA).  Selon l’article 25, alinéa 2 du règlement du championnat de la Linafoot, lorsqu’un joueur se présente sans sa licence dument signée, l’arbitre doit se faire photographier avec le joueur en question, accompagné de sa carte d’identité. Le deuxième arbitre suspendu est Kabongo Kabuaseya. Il écope de dix-huit mois. Trois griefs sont à sa charge. Il n’a pas signalé l’alignement de deux joueurs de Muungano qui se sont présentés avec leurs cartes d’électeur contre Sanga Balende, le 9 avril (0-1). Il n’a pas réagi à l’agression qu’il a subie de la part d’un joueur de Muungano. Il n’a pas sanctionné le gardien de Muungano qui a violé l’air de jeu pour agresser un supporter de Sanga Balende.

 

Un autre arbitre suspendu est Kidingo Numbi. Il écope de six mois de suspension pour « mauvaise application du règlement » lors du match DC Virunga- Dauphins noirs du 31 mars (1-1). Enfin, les arbitres Matondo Lufwadio et Ilunga Kayembe ont été blâmés. Le premier pour n’avoir pas mentionné l’heure du coup d’envoi lors du match Rojolu- Elima (2-0) et le second pour sa faible condition physique lors du match Sanga Balende-Muungano (0-1).


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.