Des témoignages émouvants aux obsèques de DCMP


Après la disparition de trois joueurs de DCMP à la suite d’un accident de circulation à la hauteur de la 14ème Rue Limete, plusieurs personnalités politiques ont répondu présents pour rendre un dernier hommage aux illustres disparus. A l’esplanade du complexe omnisports des Martyrs, on pouvait constater la présence de Vital Kamerhe (président honoraire de l’Assemblée nationale), Marcelin Cisambo (gouverneur du Sud-Kivu) et Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale. Très attristés, ces personnages de marque ont rendu des témoignages émouvants sur les trois joueurs disparus.

Jean-Claude Kadima, bourgmestre de la commune de Kalamu : c’est un choc pour nous en tant que sportif congolais. On peut tout accepter, mais ne pas perdre du coup 3 jeunes joueurs à fleur d’âge. On ne peut rien faire. C’est Dieu qui a donné et celui qui retire. Aux familles éprouvées, c’est la volonté de Dieu. Ce n’est pas la fin du monde en soi. Les Immaculés devront se concentrer sur l’avenir parce qu’ils ne peuvent rien changer.

Marcelin Cisambo, gouverneur du Sud-Kivu : Nous ressentons  beaucoup de peine.  C’est dommage, c’est qui est arrivé. Eu égard à cette situation qui est arrivée,  j’invite tout le monde au respect du Code de la route.

Bobo Bondembe, vice-président de la FECOFA, chargé des finances : c’est la tristesse. C’est la désolation à la suite de ce qui est arrivé au football congolais. Et, c’est ce qui justifie notre présence en ce lieu où nous sommes venus compatir au malheur des familles éprouvées. Nous sommes venus rendre un dernier hommage aux personnes qui se sont sacrifiées pour le football.

Vital Kamerhe, président honoraire de l’Assemblée nationale : nous partageons la peine avec les familles éprouvées. La disparition de ces trois joueurs constitue un motif pour l’organisation d’un deuil national. DCMP est une équipe qui a fait l’histoire de la RDC.  Pour preuve,   il est engagé en Coupe de la CAF et continue à honorer notre pays. Nous avons perdu du coup trois joueurs.  C’est une lourde peine, une tragédie pour les sportifs congolais. Car, le sport est un socle de la fondation  d’une société.

Bruno Nsiamini, président de grande commission des supporters de DCMP : C’est triste pour nous et le football congolais. C’est pour la première fois qu’une triste nouvelle frappe notre chère équipe en perdant 3 joueurs alors que le club est engagé en campagne africaine. Nous sommes reconnaissant à l’endroit des sportifs congolais toutes tendances confondues qui nous ont assistés pendant ce moment de douleur.

Valentin Mulongoy, mécène sportif et président de la structure ‘‘Allez-y les Léopards’’ : la présence de différents sportifs démontre qu’il existe une fraternité entre nous (les amoureux du ballon rond). En toute chose, c’est dans le malheur qu’on reconnait un meilleur ami. La présence des supporters de V Club signifie que les divergences,  c’est pendant le déroulement du match.

Serge Bageta Dikilu, ancien de DCMP : perdre 3 joueurs sur le champ, ce n’est pas encourageant. J’étais étonné quand j’ai appris cette triste nouvelle parce que l’équipe revenait de la célébration du jeudi saint.  Une fois informé, je me suis mis dans la peau d’un footballeur. Ce n’est pas appréciable pour un grand club comme DCMP de se déplacer chacun de sa manière. Il va falloir éviter ce genre des situations au sein du club.

Olivier Bierlaire, président honoraire de DCMP et chargé des finances du comité d’organisation des funérailles : nous remercions toutes les personnes qui ont assisté la grande famille de DCMP à pouvoir organiser des obsèques dignes.

Max Mokey, président de FC MK Etanchéité : nous sommes tous concernés par la disparition brusque de ces trois joueurs. Nous sommes émus parce que le deuil ne concerne pas seulement les Immaculés, mais c’est pour le football congolais en général. Nous sommes venus rendre hommage à nos jeunes joueurs.

Herman Bolambele, SG honoraire de DCMP : Sincèrement, c’est un événement tragique. On est éprouvé. On a perdu nos stars à un moment très délicat alors que on est engagé en coupe de la CAF et la Division I. Sincèrement, c’est horrible, c’est tragique.

Evoloko, animateur de DCMP : je ne parviens pas à supporter la disparition de ces 3 joueurs. Si aujourd’hui DCMP se trouve en Coupe de la CAF, c’est grâce à ces joueurs qui se sont donnés corps et âme pour servir les couleurs vert et blanc.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.